Le laboratoire Boiron supprime plus de 600 postes en France

Au total, 13 sites de production de laboratoire Boiron seront fermés, sur les 27 que compte cette entreprise française, leader mondial du secteur homéopathique. La direction met sa décision sur le compte de déremboursement de l'homéopathie décidé par le gouvernement l'an dernier.

Le plan de réorganisation, lit-on dans un communiqué du laboratoire Boiron, concerne la partie française de quelque 3 700 salariés que compte le groupe dans le monde. Ce plan a pour but de pérenniser l'entreprise, explique la direction de Boiron, et d'assurer son avenir ainsi que celui des salariés qui restent.

La suppression d'un quart des postes français, soit plus de 600 emplois au total, s'accompagne d'une nouvelle organisation des équipes commerciales. Avec notamment 134 nouveaux postes créés.

C'est la conséquence directe du déremboursement des médicaments homéopathiques décidé par le ministère de la Santé en 2019 au terme d'une longue polémique entre les médecins pro et anti-homéopathie. Une pétition a même rassemblé plus d'un million de signatures en faveur du maintien du remboursement. A l'époque, le groupe avait affirmé que la décision du ministère menacerait 1 000 emplois en France.

En 2019, le chiffre d'affaires de Boiron s'est établi à 557 millions d'euros. Un recul de ventes de 8%, alors même que le déremboursement n'avait pas encore eu lieu.