L'Abbaye d'Aubazine en Corrèze : l'orphelinat qui a accueilli et inspiré Coco Chanel

Alors que l'on célèbre le 50e anniversaire de la mort de Coco Chanel (1883-1971), sa vie, entre réalité et légende, continue à se dévoiler. À Aubazine, en Corrèze, on veut notamment croire que l'Abbaye a été la première source d'inspiration de la légendaire créatrice.De son enfance pauvre et miséreuse, Gabrielle Chanel n'en dira jamais beaucoup. On sait que sa mère meurt en 1895, quand Gabrielle a douze ans, et que son père abandonnera ses cinq enfants. Gabrielle et ses deux soeurs ont été placées pendant six ans à l'orphelinat de l'abbaye cistercienne d'Aubazine. "Elle va apprendre ici la couture, et tout ce que l'on enseignait à l'école ménagère aux jeunes filles de cette époque", explique Noël Tassin, qui préside l'association "Histoire et archéologie au pays d'Aubazine". Mythe ou réalité ? C'est durant son séjour à Aubazine que Gabrielle a trouvé une partie de son inspiration. Et des années après son passage, elle a gardé de nombreuses attentions envers Aubazine et la Corrèze. Sur place, les sœurs de l'abbaye entretiennent le récit. Mais pourrait-il s'agir d'un mythe ? Pour certains, le doute subsiste et affirment qu'il n'y a aucune preuve administrative de son passage ici. De son vivant, Coco Chanel brouillait souvent les pistes pour conter son histoire et nourrir sa légende. Pourtant, tout ici, dans la rigueur de l'abbaye cistercienne, aurait inspiré la future icône. À commencer par les vitraux de l'abbatiale datant du XIIe siècle. On y détecte facilement les célèbres lettres entrelacées qui deviendront la signature de la marque Chanel.