La vice-présidente de Joe Biden sera sans doute une de ces femmes

Jade Toussay
Elizabeth Warren, Kamala Harris, Susan Rice, Val Deming ou encore Keisha Lance Bottoms sont les noms les plus cités pour devenir colistière de Joe Biden pour l'élection présidentielle du 3 novembre.

PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE - Sans aucun suspense, Joe Biden sera investi à la fin du mois d’août comme le candidat démocrate officiel pour affronter Donald Trump lors de l’élection présidentielle de novembre 2020. À cette date, il devra avoir choisi sa colistière. Au féminin, car oui, c’est bel et bien une femme que Biden veut avoir au poste de vice-présidente. 

L’ancien vice-président de Barack Obama a prévenu, il veut à ce poste “quelqu’un de fort, quelqu’un qui puisse, qui soit prêt à être président immédiatement” en cas de besoin. Si le démocrate réussit à battre le républicain sortant, ce quelqu’un sera —pour la première fois de l’histoire des États-Unis— une femme, comme Joe Biden s’y est engagé dès le mois de mars.

Disons-le tout de suite, cette annonce n’était pas une main tendue à Michelle Obama, malgré les espoirs de certains. L’ex-First Lady a maintes et maintes fois catégoriquement refusé d’embrasser une carrière politique. Mais même sans cette option, Joe Biden ne manque pas de choix: treize noms circulent encore après l’abandon de la sénatrice Amy Klobuchar qui dit s’être retirée de la course pour laisser la place à une femme de couleur. 

Le candidat démocrate s’est laissé jusqu’au 1er août pour faire son choix.

L’évidence Elizabeth Warren... avant Minneapolis

Ancienne rivale de poids lors des primaires, le nom d’Elizabeth Warren a circulé comme colistière de Joe Biden dès son retrait de la course pour l’investiture démocrate. En réalité, il circule même depuis 2016, alors que Joe Biden réfléchissait à déposer sa candidature face à Bernie Sanders et Hillary Clinton. 

À l’époque comme maintenant, Joe Biden, critiqué pour sa proximité avec “l’establishment” et son libéralisme économique, a sans doute considéré les nombreux avantages électoraux que lui apporterait un “ticket” Biden/Warren. 

Positionnée bien plus à gauche que son ancien rival, Elizabeth Warren n’hésite pas à critiquer les sacro-saintes grandes entreprises américaines et défend ardemment des...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.