"La Traque", un film de la "honte et irrespectueux" : les internautes indignés par le téléfilm sur Michel Fourniret

C.F
·3 min de lecture

Ce lundi 15 mars 2021, TF1 a diffusé La Traque, un téléfilm en deux parties retraçant l'arrestation de Michel Fourniret jusqu'aux aveux de sa compagne Monique Olivier. Une production qui rend hommage au travail des enquêteurs belges qui a choqué la Toile.

Fallait-il ou non raconter l’affaire Michel Fourniret à la télévision ? Ce lundi 15 mars 2021, les téléspectateurs ont (re)découvert l’histoire du psychopathe à travers un téléfilm en deux parties diffusé sur TF1. Un dytique qui retrace l’arrestation du tueur en série lors d’une tentative d’enlèvement sur mineure en 2003, en passant par sa longue détention jusqu’aux aveux de sa femme Monique Olivier. Alors qu’il est sur le point de sortir de prison, sa compagnon avoue en 2020 que celui que l'on surnomme l'Ogre des Ardennes a bien séquestré, violé et étranglé la petite Estelle Mouzin à l’âge de 9 ans, disparue le 9 janvier 2003, en Seine-et-Marne, en plus des onze autres meurtres connus par les autorités.

Si l’homme intrigue toujours autant, c’est parce qu’il pourrait bien être l’auteur d’encore bon nombre de crimes. Reconnu coupable et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité après un procès très médiatique à la cour d'Assises de Charleville-Mézières en 2008, Michel Fourniret est actuellement incarcéré à la maison centrale d'Ensisheim en Alsace. L’homme avait déjà été condamné une première fois pour agression sur mineures en 1967 avant d’être incarcéré en 1984 pour une dizaine d'agressions et de viols sur mineurs en région parisienne. C’est en prison qu’il a rencontré celle qui est devenue son épouse, complice et mère de son fils Selim Fourniret.

Les internautes appellent au boycott de La traque

Aux commande de ce long-métrage, on retrouve Yves Renier qui s’était déjà attaqué au téléfilm sur Jacqueline Sauvage. Devant la caméra Philippe Torreton, qui incarne le psychopathe, donne la réplique à Isabelle Gélinas (Fais pas ci, fais pas ça) qui campe Monique Olivier, sa femme. Le duo affronte François-Xavier Demaison et Mélanie Bernier dans les rôles des policiers chargés de l’enquête. Un film controversé qu’a pointé du doigt Selim Fourniret, le fils du meurtrier. Invité dans Balance ton post, le jeudi 10 décembre 2020, le jeune homme a déploré : "C’est dur à vivre... On se sent coupable. Je sais que je n’ai rien à voir là-dedans, mais ça a été dur. Me dire que c’est à cause de moi que cette fille a été... Je sais que ce n’est pas de ma faute, mais entre le savoir et l’accepter, c’est différent. J’étais bébé, j’ai servi d’appât, elle a été mise en confiance par moi".

Avant de déplorer la diffusion du film sur les crimes de son père : "Je ne veux pas qu’il soit vu comme une icône. Faire un film sur lui, c’est lui faire honneur". Un avis que partagent bon nombre d’internautes. Sur Twitter, ces derniers ont appelé au boycott du film. "Pourquoi accorder autant de visibilité à ce détraqué ? C’est tout ce qu’il souhaite. S’inspirer d’une telle cruauté, c’est une honte franchement…", "Bref vous regardez tous #LaTraque mais faut pas oublier que toutes les victimes (directes et 'collatérales') étaient contre la réalisation et diffusion de ce film. Honte à vous" et "Franchement la diffusion de ce téléfilm est très malsaine, surtout avec des enquêtes encore en cours. Et j’ai cru comprendre qu’il y avait des incohérences en plus. Des pensées particulières pour Selim ce soir", peut-on lire parmi les nombreux commentaires.

Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter
Twitter

Ce contenu peut également vous intéresser :