La tendance de la pleine conscience : peut-on vraiment trouver le bonheur en pensant ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quel est le secret pour être heureux dans la vie ? Nous savons que l'argent ne fait pas le bonheur, le succès au travail n'a pas grand-chose à y voir non plus et la santé physique n'a pas toujours un impact. D'innombrables psychologues, chercheurs, thérapeutes et vendeurs essayent ainsi de trouver la formule magique depuis des années.

[Photo : Instagram/Giselle Bundchen]

L'été dernier, des scientifiques de la Mayo Clinic aux États-Unis ont affirmé avoir trouvé la réponse : un programme en quatre étapes pour « une vie résiliente ». Ces étapes incluent « d'entrainer son attention » afin de commander ses pensées et de « cultiver une résilience émotionnelle » en laissant suffisamment de place dans sa vie pour la gratitude, la compassion et l'acceptation.

Le programme, créé par le Dr Amit Sood, est peut-être nouveau, mais les principes sur lesquels il est basé sont des pratiques de pleine conscience que les chercheurs considèrent comme la clé d'une vie plus heureuse depuis déjà plusieurs années. Une étude de 2011 publiée dans l’International Journal of Wellbeing a mis en avant un lien entre la méditation de pleine conscience et le bien-être, et une étude de 2008 a identifié certaines pratiques de pleine conscience comme étant des formes de traitements efficaces chez les patients souffrant de dépression.

« La vie est tellement régentée, vous avez des rendez-vous, des plans et des gens à voir », explique Sam Pearce, instructrice dans le domaine de la pleine conscience qui possède deux spas dans le Yorkshire. Elle explique ainsi que la pleine conscience consiste à se déconnecter de tout cela.

Prendre de petites mesures chaque jour afin de se détacher de tout le reste et essayer d'être plus attentif à certains aspects peut mener à une vie meilleure. S. Pearce partage ainsi quelques conseils pour débutants sur la pleine conscience :

[Photo : Voisin Phanie/Rex/Shutterstock]

Commencez à vivre en étant plus attentif

Commencez par vous suggérer à vous-même une idée qui vous sera bénéfique, explique S. Pearce. Et souvenez-vous que la pleine conscience n'est pas une question de jugement, alors ne soyez pas trop dur envers vous-même si vous trouvez cela difficile au début. « Il faut vraiment s'entrainer », explique S. Pearce, « car vous êtes vraiment conditionné par rapport à vos expériences passées ». Elle ajoute que les bénéfices valent le coup de se sentir initialement un peu frustré, alors tenez bon.

Puis, concentrez-vous

Sur tout. En vous lavant les dents, en conduisant, en respirant. « Il s'agit de trouver ce merveilleux centre de calme », explique S. Pearce. Elle suggère de se concentrer sur des tâches ménagères. « Si vous décidez de faire votre repassage, visualisez-vous en train de le faire, la couleur des tissus, la manière dont le fer glisse sur le vêtement. Il s'agit de prendre en considération chaque élément de l'action que vous effectuez et de vous concentrer là-dessus, au lieu de vous dire : Mon Dieu, j'ai encore 12 chemises et 4 pantalons à repasser et je n'ai fait qu'une chaussette ».

[Photo : Voisin Phanie/Rex/Shutterstock]

Et respirez

« La respiration est un aspect que nous tenons tous pour acquis », explique S. Pearce. « Si vous êtes là et que vous respirez, tout se passe plutôt bien. Je pense que c'est un bon mantra pour ceux qui stressent vraiment à un sujet ». Elle recommande de scanner votre corps, un exercice de pleine conscience qui consiste à « respirer à travers chaque partie de son corps ».

« Ça peut paraitre ridicule mais commencez par les orteils, jusqu'aux os de vos pieds, puis passez à vos chevilles, vos genoux, vos cuisses. C'est un exercice merveilleux. Vous pouvez l'effectuer pendant 15 minutes ou une heure, mais il s'agit vraiment de se concentrer sur sa respiration et de lâcher prise », explique-t-elle.

Adopter une attitude positive

Réussir à être heureux rien qu'en pensant ne se réduit pas à une respiration calme et profonde. Le projet Action For Happiness recommande tout un ensemble d'étapes pour une vie plus heureuse, ce qui inclut de définir des objectifs, d'apprendre régulièrement de nouvelles choses et de prendre soin de son corps grâce à des exercices réguliers. D'après lui, une autre clé du bonheur consiste à se concentrer sur les choses positives de la vie afin de ressentir plus d'émotions positives (comme la gratitude et la compassion évoquées par le Dr Sood).

D'après la psychologue Barabara Fredrickson, si nous expérimentons trois fois plus d'émotions positives que négatives, nous entrons dans une « spirale positive » et nous sommes en mesure de nous épanouir. « Les émotions positives élargissent le potentiel en matière d'actions possibles, ouvrant notre esprit à un plus grand échantillon de pensées et d'actions par rapport à d'habitude », écrit-elle dans son livre Positivity: Groundbreaking Research Reveals How To Embrace The Hidden Strength Of Positive Emotions, Overcome Negativity, And Thrive.

Dans la même veine, Dr Amit Sood recommande l'astuce de la technique 5-3-2. Dès le réveil, pensez à cinq personnes que vous appréciez particulièrement dans votre vie, passez les trois premières minutes avec votre famille en les saluant comme si vous ne les aviez pas vus depuis longtemps et passez les deux premières secondes à souhaiter en silence le bonheur d'une personne lorsque vous la rencontrez.

Le bonheur ne peut pas être atteint du jour au lendemain, mais de petits changements pour être plus attentif dans la vie peuvent faire une réelle différence.

Lucy Douglas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles