La progression de la pollution au carburant dans l'Arctique russe "stoppée"

La progression des 20.000 tonnes d'hydrocarbures échappés d'une centrale thermique et qui se sont déversés dans une rivière de l'Arctique russe a été "stoppée", selon le ministère russe des Situations d'urgence. C'est la pire catastrophe écologique dans la région selon les organisations environnementales.