La Pologne isolée au sommet européen

A l’issue de la première journée du sommet européen, les chefs d’État et de gouvernement ont renouvelé le mandat de Donald Tusk à la tête du Conseil européen. L’ancien Premier ministre libéral polonais poursuivra donc ses travaux jusqu’en novembre 2019.

Mais cette réélection a été l’occasion d’une passe d’armes avec son pays. Depuis plusieurs jours le gouvernement nationaliste polonais conteste cette reconduction. L’intéressé préfère prendre cette affaire avec poésie. « Faites attention aux ponts que vous brûlez car une fois qu’ils ont disparu vous ne pouvez plus jamais les traverser », répond Donald Tusk.

Mais le mal pourrait être profond politiquement pour la Première ministre polonaise. Beata Szydlo s’est en effet isolée de ses partenaires lors de ce débat puisqu’elle a été la seule à s’opposer à la réélection de Donald Tusk.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages