La Nouvelle IRA s'excuse pour la mort d'une journaliste en Ulster

La Nouvelle IRA, un groupe nationaliste irlandais dissident, a présenté ses excuses pour la mort de la journaliste Lyra McKee, tuée par balle jeudi soir lors d'affrontements à Londonderry, en Irlande du Nord, rapporte mardi le journal Irish News. /Photo prise le 20 avril 2019/REUTERS/Clodagh Kilcoyne

BELFAST (Reuters) - La Nouvelle IRA, un groupe nationaliste irlandais dissident, a présenté ses excuses pour la mort de la journaliste Lyra McKee, tuée par balle jeudi soir lors d'affrontements à Londonderry, en Irlande du Nord, rapporte mardi le journal Irish News.

Admettant pour la première fois sa responsabilité dans ce qu'elle présente comme un évènement "tragique", la Nouvelle IRA présente ses "sincères et entières excuses" à la famille, le partenaire et les amis de la jeune femme.

Lyra McKee, qui était âgée de 29 ans, préparait un livre sur des disparitions de jeunes gens pendant les trente années de guerre civile en Irlande du Nord entre 1968 et 1998, auxquelles ont mis fin il y a 21 ans les "accords du Vendredi saint".

Selon la Nouvelle IRA, la journaliste a été atteinte par une balle alors qu'elle se tenait à côté de policiers "lourdement armés" en direction desquels un militant nationaliste a ouvert le feu.

"Nous avons demandé à nos volontaires de faire preuve à l'avenir de la plus grande prudence lorsqu'ils engagent l'ennemi et de mettre en place des mesures pour contribuer à ce que ce soit le cas", dit l'organisation dans la déclaration adressée lundi soir à l'Irish News.

La Nouvelle IRA est un des petits groupes extrémistes qui s'opposent aux "accords du Vendredi saint".

Elle avait déjà été mise en cause pour un attentat à la voiture piégée en janvier à Londonderry, faisant craindre une reprise des violences dans un contexte exacerbé par la sortie annoncée du Royaume-Uni de l'Union européenne et le possible rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande.

La police d'Irlande du Nord a annoncé mardi l'arrestation d'une femme de 57 ans dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Lyra McKee. Elle avait annoncé samedi l'arrestation de deux hommes de 18 et 19 ans, mais ceux-ci ont été relâchés par la suite.


(Amanda Ferguson; Tangi Salaün pour le service français)