La manifestation pro-Palestine à Paris dispersée par les forces de l'ordre

·Journaliste
·1 min de lecture
La manifestation pro-Palestine à Paris dispersée par les forces de l'ordre
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

MANIFESTATIONS - L’interdiction des autorités, confirmée en justice, ne les a pas arrêtés. Les soutiens aux Palestiniens ont commencé à se rassembler à Paris ce samedi 15 mai dans l’après-midi, avant d’être immédiatement dispersés par les forces de l’ordre, tandis que d’autres rassemblements, autorisés, ont lieu à travers la France.

“Parce que nous refusons de taire notre solidarité avec les Palestiniens, et que l’on ne nous empêchera pas de manifester, nous serons présents (au métro) Barbès” samedi ”à 15 heures”, avait lancé l’Association des Palestiniens en Ile-de-France, ainsi qu’une petite trentaine d’autres organisations, telles Attac, l’Action Antifasciste Paris-Banlieue, le Nouveau Parti Anticapitaliste.

44 personnes interpellées à 19h

Peu avant 15h, sur place, le déploiement policier massif était visible dans tout le quartier. 4.200 policiers et gendarmes sont mobilisés, selon la préfecture de police, qui ont pour consigne la “dispersion immédiate” dès que des manifestants tentent de se regrouper, en utilisant le “lanceur d’eau”, ou de verbaliser, à hauteur de 135 euros. “Évacuez la place”, appelle un policier dans un porte-voix Place du Château rouge.

En fin de journée, alors que les forces de l’ordre continuaient de disperser des manifestants, “un gendarme a été blessé boulevard Ornano dans le cadre de sa mission”, a annoncé la préfecture de police de Paris. A 19h, 44 personnes avait été interpellées, a ajouté cette même source.

Le canon à eau a été utilisé, ont constaté des journalistes de l&rsqu...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.