La France crée l’exploit face aux Etats-Unis !

Cyprien Tardieu
Journaliste Yahoo Sport

COUPE DU MONDE - Les Bleus l’ont fait ! Au terme d’une très grosse performance, la France a dominé les Etats-Unis (89-79) en quarts de finale du mondial basket et défiera l’Argentine pour une place en finale. Cerise sur le gâteau, l’équipe de France est qualifiée pour les JO 2020

Evan Fournier et Nicolas Batum. (Photo by Ye Aung Thu / AFP)

11 septembre 2019. Cette date est désormais à inscrire au panthéon du basket français. Car ce qu’ont fait les Bleus à Dongguan (Chine) au terme d’un match palpitant relève de l’exceptionnel. Il faut se pincer pour y croire mais la France s’est offert le scalp des favoris américains (89-79) et s’ouvrent la route des demi-finales.

Les Français deviennent ainsi la première équipe à faire tomber les Etats-Unis en compétition officielle depuis 2006. Un immense Rudy Gobert (21 points, 16 rebonds, 9/10 aux lancers) et un magnifique Fournier (22 points à 50% aux tirs) ont permis aux Bleus de faire tomber Team USA. La France affrontera l’Argentine, tombeuse de la Serbie, vendredi pour une place en finale.


Pour la France, ce succès est une première. Jamais les Bleus n’avaient pris le dessus sur la Team USA en compétitions officielles jusqu’à maintenant. Grâce au succès de l’Australie contre la République tchèque dans l’ultime quart de finale, les hommes de Vincent Collet sont assurés de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo l’année prochaine.

Le duo Gobert-Fournier impérial

Une première récompense avant de voir plus loin ? Sur ce qu’ont montré les Bleus face aux Américains, tous les espoirs sont permis. Rigoureux défensivement, les Français ont logiquement pris les devants à la fin du deuxième quart temps (+6) bien aidés par l’adresse de Fournier (13 points), la défense de Gobert et la maladresse des Américains à trois points.

Dans le troisième quart-temps, la France a accentué son avance jusqu’à compter 10 points d’avance. Rejoints au score et même menés, les Français n’ont jamais paniqué. Au plus fort de leur domination, les Américains n'auront compté au maximum que 7 points d'avance.

C’est finalement Franck Ntilikina qui a permis aux Bleus de rester dans la partie grâce à son adresse (7 points dans le dernier quart) en égalisant et en donnant de l’air à l’équipe de France en fin de match.