La France a un incroyable talent : "body shaming bonjour" "il est imbuvable" le commentaire de Sugar Sammy sur une candidate passe très mal sur twitter

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce mercredi 20 octobre sonnait le retour de La France a un incroyable talent et son célèbre jury. Parmi eux, le Québécois Sugar Sammy est réputé pour ne pas avoir la langue de bois et oser les blagues les plus audacieuses. Mais ce soir, pour la première émission de la saison, il semblerait qu'il soit allé trop loin aux yeux des twittos...  

La France a un incroyable talent, capture M6 direct
La France a un incroyable talent, capture M6 direct

Coup d'envoi de la seizième saison de La France a un incroyable talent ce mercredi soir sur M6. Au programme, pas de grands changements en perspective : même jury composé de Marianne James, Hélène Ségara, Éric Antoine et Sugar Sammy, et toujours Karine Le Marchand à l'animation. Comme chaque année, la saison a débuté par une première salve d'auditions.

Après une troupe de danseurs réalisant des sauts acrobatiques, un tout jeune homme filiforme s'est avancé sur la scène. Son talent ? Le diabolo. Pas de quoi enthousiasmer le jury à première vue, et notamment Eric Antoine qui a même marmonné à sa voisine "ça ne va pas être bien". Pourtant, le jeune artiste ayant l'habitude de se produire dans les rues de Paris, les a tous scotchés grâce à sa grande maîtrise du diabolo, sa poésie et ses faux airs de Jacques Brel.

"C'est comme si tu sculptais tout l'espace et nous entraînais avec toi....C'est tellement intérieur c'est extrêmement poétique", s'est ravisé Eric Antoine. Un enthousiasme partagé par Sugar Sammy qui s'est dit emballé alors même qu'il pensait au départ pouvoir "se foutre de la gueule (sic)" du jeune homme. Pas de doute, l'humour piquant de l'humoriste canadien était bel et bien de retour ! Et ce n'était que le début...

Alors que la scène était à Virginie et Armel, un duo de coach en développement personnel ayant pour but de répandre la joie, Sugar Sammy a rapidement buzzé avant de déclarer "Je ne suis pas assez payé pour ça !". Avant le départ des deux candidats, le juge en a remis une couche : "Quel est le nom de votre secte ?" "La drogue, vous avez commencé avant ou après la pandémie ?". Sur twitter, ses blagues acérées ont beaucoup divisé. Certains ont jugé qu'il frisait le manque de respect, quand d'autres ont beaucoup apprécié son audace.

Un peu plus tard dans l'émission pourtant, une autre remarque de Sugar Sammy a fait cette fois pencher la balance dans le premier camp, celui des internautes hermétiques à son humour. Une quadragénaire vêtue d'un peignoir, se disant chanteuse et médium, a souhaité présenter son titre "Cherche un soleil". Dès le début de sa prestation, la candidate nommée Bridget a laissé tomber son peignoir, dévoilant un corps enrobé habillé d'une robe courte et sexy. Il n'en a pas fallu plus pour pousser Sugar Sammy à buzzer, avant même d'attendre le début de la chanson. Ses remarques ont confirmé les raisons de ce buzz éclair : "point positif : tu rentres encore dans ce costume. Point négatif : tu rentres encore dans ce costume [...] Je ne sais pas si on cherchait le soleil ou la lune" a-t-il lancé. Une sortie huée sur le plateau, mais également sur twitter où beaucoup l'ont accusé de "bodyshaming".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles