La députée Martine Wonner visée par une plainte d'un collectif de médecins

·1 min de lecture
La députée et médecin Martine Wonner lors du Carnaval Libert'Air organisé par Réaction19 et Le Collectif Action 21-Lyon 69, dénonce la perte des libertés fondamentales, le 13 mars 2021 à Lyon. (Photo by Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho via Getty Images) (Photo: Robert DEYRAIL via Getty Images)
La députée et médecin Martine Wonner lors du Carnaval Libert'Air organisé par Réaction19 et Le Collectif Action 21-Lyon 69, dénonce la perte des libertés fondamentales, le 13 mars 2021 à Lyon. (Photo by Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho via Getty Images) (Photo: Robert DEYRAIL via Getty Images)

CORONAVIRUS - Depuis le début de la crise, la députée et médecin Martine Wonner critique la gestion de l’épidémie dans son ensemble. Après avoir affirmé que le masque était “inutile”, elle réclame désormais “un arrêt en urgence de la vaccination” contre le Covid-19. Autant de propos qui ulcèrent une partie de ses collègues soignants et lui valent ce mercredi 2 juin une plainte déposée devant l’Ordre des médecins.

Dans un communiqué, le collectif Fakemed a annoncé saisir l’Ordre des médecins face “au flot continu et répété de contre-vérités émanant du Dr. Wonner”. Plus précisément, “les propos incriminés concernent des informations sur la pandémie, non validées par des données scientifiques, qui peuvent conduire à des comportements ou des traitements inutiles ou dangereux en termes de santé publique”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le collectif Fakemed a été créé en 2018 avec comme objectif “la lutte active contre les pratiques de soins non conventionnelles, déviantes, délétères, aliénantes ou sectaires”. Dans la tribune à l’origine de leur création, ils ciblaient particulièrement l’homéopathie, une pratique “basée sur des croyances promettant une guérison miraculeuse et sans risques”.

La plainte du collectif ne détaille pas spécifiquement les propos de l’ex-députée LREM. Mais les exemples ne manquent pas.

Wonner pas “antivax” mais...

En octobre 2020, la députée Libertés et Territoires proclamait ainsi fièrement à l’Assemblée que “le masque ne ser...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles