La Chine reste muette malgré l'Oscar décerné à Chloé Zhao pour "Nomadland"

Joffray Vasseur
·2 min de lecture
La réalisatrice du film "Nomadland", Chloé Zhao, lors de la 93ème cérémonie des Oscars à Hollywood, Los Angeles, le 25 avril 2021. (Photo: ABC via Getty Images)
La réalisatrice du film "Nomadland", Chloé Zhao, lors de la 93ème cérémonie des Oscars à Hollywood, Los Angeles, le 25 avril 2021. (Photo: ABC via Getty Images)

CINÉMA - 3 Oscars pour “Nomadland”, mais pas un mot de la Chine. Chloé Zhao est devenue, ce dimanche 25 avril, la première femme asiatique à remporter une statuette pour la “Meilleure réalisation”. Née à Pékin, la réalisatrice n’aura pas eu le droit aux éloges de son pays natal, qui a choisi le silence et la censure malgré le succès de son film.

Les premiers lauriers de la réalisatrice, notamment aux Golden Globes fin février, lui avaient d’abord attiré des éloges en Chine. Mais des propos lui étant attribués dans un magazine américain en 2013, où elle semblait critiquer son pays d’origine, ont ensuite refait surface, jetant une ombre au tableau. Dans cette interview, elle parlait de la Chine comme un “endroit où il y a des mensonges partout”.

La cérémonie hollywoodienne n’a pas été diffusée sur les chaînes de télévision de l’empire du Milieu. La nomination du documentaire sur les manifestations de Hong Kong, “Do Not Split”, a également déplu à Pékin.

Les réseaux sociaux censurés

La victoire de la réalisatrice de 39 ans a été censurée sur de nombreux réseaux sociaux chinois, tel que “Weibo”, qui ressemble à Twitter. Certains internautes ont bien tenté de commenter la cérémonie en la félicitant : “Elle est la fierté des Chinois et de toute la population asiatique”, écrit un utilisateur.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mais les félicitations des internautes chinois ont été effacées, et même celles du consulat américain. Le hashtag qui faisait référence à Chloé Zhao a été remplac&e...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.