La Chapelle-sur-Erdre: Le récit d'une matinée d'effroi

·Journaliste
Le procureur de Nantes Pierre Sennès a livré un récit très détaillé de la traque et des agissements de l'homme qui a agressé des policiers et des gendarmes à La Chapelle-sur-Erdre ce vendredi 28 mai. (Photo: LOIC VENANCE / AFP)
Le procureur de Nantes Pierre Sennès a livré un récit très détaillé de la traque et des agissements de l'homme qui a agressé des policiers et des gendarmes à La Chapelle-sur-Erdre ce vendredi 28 mai. (Photo: LOIC VENANCE / AFP)

FAITS DIVERS - Les motivations restent encore floues, mais le déroulé des faits, lui, est presque entièrement dévoilé. Ce vendredi 28 mai, au soir d’une journée qui a vu une policière municipale et deux gendarmes être blessés à La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes, par un individu finalement neutralisé, le procureur de la République a livré un récit détaillé de la journée.

Au cours d’une intervention face à la presse, en compagnie de deux responsables locaux de la gendarmerie, le procureur Pierre Sennès a notamment révélé qu’une jeune femme avait été séquestrée pendant “deux heures et demie” par l’assaillant. Et précisé les zones d’ombre qui restent à éclaircir.

Tout a donc commencé aux alentours de 10h20, dans les locaux de la police municipale de La Chapelle-sur-Erdre, où le futur assaillant a prétendu vouloir régler un problème avec son véhicule. Il s’est rapidement précipité sur la policière qui le recevait, la blessant notamment à la main et aux jambes à l’aide d’un couteau, puis profitant qu’elle soit tombée au sol, il s’est aussitôt emparé de son arme de service. La fonctionnaire se trouve actuellement dans un état grave, mais ses jours ne sont pas en danger, a précisé le magistrat.

Une jeune femme séquestrée

Alertés par le bruit, deux fonctionnaires sont alors descendus et ont tenté de maîtriser l’homme, mais ils ont dû renoncer en raison de la double menace du couteau et l’arme à feu. Dans la foulée, l’individu a tenté de poignarder un second policier, mais ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.