La CDU en nette hausse dans le Land le plus peuplé d'Allemagne

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel enregistre des intentions de vote sans précédent depuis deux ans en Rhénanie du Nord-Westphalie, le land le plus peuplé d'Allemagne qui renouvelle son parlement régional le 14 mai prochain, selon un sondage publié dimanche. /Photo prise le 27 mars 2017/REUTERS/Fabrizio Bensch

BERLIN (Reuters) - L'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel enregistre des intentions de vote sans précédent depuis deux ans en Rhénanie du Nord-Westphalie, le land le plus peuplé d'Allemagne qui renouvelle son parlement régional le 14 mai prochain, selon un sondage publié dimanche.

L'étude Infratest dimap pour la chaîne de télévision WDR mesure la CDU à 34% des intentions de vote, en hausse de quatre points.

Le Parti social-démocrate (SPD), qui gouverne la Rhénanie du Nord-Westphalie dans le cadre d'une coalition avec les écologistes, est crédité du même score mais recule de trois points par rapport au précédent sondage régional Infratest.

Il faut remonter à décembre 2015 pour retrouver la CDU à un tel niveau régional. Ce sondage donne aussi pour la première fois depuis octobre les deux partis à égalité. Ils étaient alors mesurés à 31% des intentions de vote.

Les élections régionales du 14 mai dans le land le plus peuplé du pays seront suivies de très près et devraient fournir une nouvelle indication du rapport de forces politiques à l'approche des législatives du 24 septembre.

Ce sondage accentue les doutes sur la réalité d'un "effet Martin Schulz" mesuré dans les intentions de vote après la désignation de l'ancien président du Parlement européen pour conduire le SPD aux élections de l'automne.

Cet "effet Schulz" a déjà été infirmé fin mars dans la Sarre, le plus petit des Länder allemands, où la CDU conduite par la ministre-présidente sortante Annegret Kramp-Karrenbauer s'est largement imposée, progressant de cinq points tandis que le SPD reculait d'un point.

Interrogé par la WDR, Norbert Röttgen, président CDU de la commission des Affaires étrangères du Bundestag, a estimé que la progression du SPD mesurée après la nomination de Schulz "ressemblait de plus en plus à un feu de paille" et non à une modification profonde des équilibres politiques.

Derrière les deux principaux partis, les libéraux du FDP gagnent un point à 10% tandis que le parti antimigrants Alternative für Deutschland (AfD), qui tenait congrès ce week-end à Cologne, cède un point à 8% des intentions de vote.

Les écologistes des Grünen sont stables à 6%, de même que le parti de la gauche radicale Die Linke, mesuré à 5%, soit le niveau minimum pour être représenté au Landtag.

(Andrea Shalal; Henri-Pierre André pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages