Alpe d’Huez : Audrey Lamy, Top chef d’une brigade de migrants

·Journaliste ciné
·2 min de lecture

Après Les Invisibles, la comédienne retrouve le réalisateur Louis-Julien Petit pour une nouvelle comédie sociale intitulée La Brigade et programmée au cinéma le 23 mars. Yahoo l'a découvert au Festival du Film de Comédie de L'Alpe d'Huez.

Crédit : Arnold Jerocki/Getty Images
Crédit : Arnold Jerocki/Getty Images

Un sujet d’actualité

Audrey Lamy incarne la seconde d’un grand restaurant qui se retrouve au chômage après une nouvelle engueulade avec sa chef, gagnante d’une émission culinaire copiée-collée sur Top Chef. Elle accepte alors à contre-coeur un boulot de cantinière dans un foyer de jeunes migrants qui, sans formation ni papiers, risquent l’exclusion dès la majorité. D’abord solitaire et peu concernée, elle s’ouvrira aux jeunes résidents, allant jusqu’à leur apprendre la base de son métier.

Humour et émotion

C’est la marque de fabrique de Louis-Julien Petit : mettre en lumière les invisibles avec tendresse, réalisme et humour. Après les femmes sans abri dans son précédent long-métrage, il donne un autre visage aux migrants, loin de la caricature délinquante brandie en étendard dans les discours sécuritaires à l'approche des élections. Ces jeunes sont d’ailleurs joués, avec beaucoup de justesse, par de vrais mineurs en situation irrégulière au moment du tournage. Certaines scènes frôlent l’invraisemblance mais la sincérité et l’humanité du film, le panache et la sensibilité d’Audrey Lamy, prennent le dessus sur les petites maladresses.

Un clonage de Top Chef

Là où ses autres films n'abandonnaient jamais leur réalisme social, adoptant même parfois un aspect quasi documentaire, la nouvelle comédie dramatique de Louis-Julien Petit se fait plus romanesque et s’amuse avec nos références communes. Elle détourne ainsi Top chef en la transformant en The Cook, émission de cuisine ayant un rôle central dans l’intrigue. Au programme : une guerre des restos et un animateur de fiction arrogant et narcissique qui, espérons-le, ne s’inspire pas de Stéphane Rotenberg que le public retrouvera bientôt sur M6 pour une nouvelle saison !

Découvrez aussi Les Invisibles :

À LIRE AUSSI