La bombe qui a tué la journaliste maltaise déclenchée par texto

La bombe qui a tué la journaliste maltaise Daphné Caruana Galizia a été déclenchée à distance par téléphone à partir d'une vedette croisant au large de l'île. /Photo prise le 20 octobre 2017/REUTERS/Axel Schmidt

LA VALETTE (Reuters) - La bombe qui a tué la journaliste maltaise Daphné Caruana Galizia a été déclenchée à distance par téléphone à partir d'une vedette croisant au large de l'île, a-t-on appris mercredi.

Trois hommes ont été inculpés mardi à Malte pour le meurtre le 16 octobre de la blogueuse anti-corruption.

Daphné Caruana Galizia, 53 ans, a été tuée dans l'explosion de sa voiture de location alors qu'elle circulait aux portes de chez elle. Les trois hommes, Vince Muscat et les frères Alfred et George Degiorgio, se disent innocents.

De source proche de la police, on rapporte que les enquêteurs soupçonnent George Degiorgio d'avoir actioonné la bombe par texto après avoir reçu un signal de son frère, qui faisait sans doute le guet. Un bateau a été saisi, ajoute-t-on.

La journaliste tenait un blog extrêmement populaire dans lequel elle dénonçait des affaires de corruption impliquant des responsables politiques de l'île méditerranéenne.

Le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, accusé de malversations par la journaliste, a dénoncé son meurtre qu'il a qualifié d'"attaque barbare contre la liberté de la presse".


(Chris Scicluna, Gilles Trequesser pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages