Laïcité : des services de l’État révèlent une offensive islamiste sur les réseaux sociaux visant les élèves

© SYSPEO/SIPA

Une « stratégie d'entrisme salafo-frériste » tente de s’immiscer dans les salles de classe et d’inciter les élèves à enfreindre les règles de laïcité à l’école. C’est ce que dénoncent deux notes des services de l’État, que BFM TV a pu consulter et révéler ce vendredi. Ces deux documents ont fait part de nombreux appels sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter et Tik Tok, à l’attention des jeunes, pour les encourager à porter des vêtements islamiques ou le voile, ou encore à prier malgré les horaires de classes.

« L’école n’est pas une contrainte valable »

Ces messages proviendraient en majorité de comptes anonymes sur les réseaux sociaux. D’après la première note des renseignements territoriaux datant du 27 août dernier, ils n’hésitent pas à conseiller à leurs jeunes abonnés de porter des qamis pour les hommes ou des abayas, dans le but de « contourner l'interdiction faite aux élèves de porter le voile à l’école », rapporte BFM TV. Une « influenceuse islamiste » pousse même les jeunes filles à ajouter une ceinture par-dessus leur abaya pour le banaliser.
Les appels à la prière se multiplient également selon la note relayée par BFM TV. D’après les auteurs sur les réseaux sociaux, « l’école n’est pas une contrainte valable » pour renoncer à prier. Les élèves sont donc encouragés à trouver des toilettes ou une salle de classe vide durant les pauses, ou à quitter l’établissement scolaire, pour respecter l’heure de la prière islamique. 
La loi de 2004 sur le respect de la...


Lire la suite sur LeJDD