Laïcité: ce que prépare Emmanuel Macron

Alors que le gouvernement affiche ses divisions sur les questions de laïcité, et notamment sur le cas des mères voilées à l'occasion de sorties scolaires, Emmanuel Macron va parler. Son entourage fait savoir néanmoins qu'il n'est pas question de "modifier la loi 1905 dans ses fondements".

Le sujet de la laïcité revient régulièrement dans le débat. Il a été relancé lorsqu'un élu du Rassemblement national a pris à partie une mère voilée en sortie scolaire, lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi dernier.

Si le gouvernement a affiché publiquement des divisions, le chef de l'Etat n'a pas pris la parole à ce sujet. Le silence d'Emmanuel Macron est interprété par certains dans la majorité comme le malaise ou l’embarras du Président sur ces sujets régaliens.

Maintes fois annoncé depuis le début du quinquennat, le discours du chef de l'Etat sur la laïcité et sur l’islam, a toujours été reporté. Prévu à l’automne dernier, ce discours est resté dans un tiroir de l’Elysée pour cause de crise des gilets jaunes.

Emmanuel Macron a toutefois conscience qu’il doit parler. Au cours d’une réunion tenue ce lundi soir à l’Elysée, Emmanuel Macron l’a assuré à sa garde rapprochée: il veut s’exprimer sur le sujet. Et il va le faire.

Communautarisme plutôt que laïcité

Difficile cependant de savoir quand. Mais cela doit être rapide. "Il faut être prêt, avoir des mesures à annoncer, cela passe par un travail des ministres concernés", confie un visiteur du président de la République.

Mais, selon nos informations, le chef de l’Etat ne veut pas aborder les choses sous l’angle de la laïcité. Un proche collaborateur d’Emmanuel Macron précise que "le point d’entrée ce n’est pas la laïcité, c’est le communautarisme". "Il n’a jamais été question de modifier la loi 1905 dans ses fondements", poursuit-il.

Emmanuel Macron ne prononcera donc pas un discours sur la laïcité à proprement parler mais sur "la lutte contre les communautarismes et la radicalisation", affirme un proche du Président. "Il a bien en tête l’importance du sujet". Lors de sa conférence de presse de sortie du "Grand Débat", le 25 avril, Emmanuel Macron a fait le lien entre questions de laïcité et l’islam. "Une de ces permanences, c’est la laïcité. A ce titre, la loi de 1905 est notre pilier. Elle est le pilier, elle doit être réaffirmée et pleinement appliquée", assurait-il. 'Mais aujourd’hui, nous ne devons pas nous masquer. Quand on parle de laïcité, on ne parle pas vraiment de laïcité, on parle de communautarisme. On parle de gens qui au nom d’une religion poursuivent un projet politique, un islam politique".

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :