Laïcité : la définition d'une spécificité française

Depuis l'assassinat terroriste de Samuel Paty, le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), les débats autour de la laïcité sont nombreux. D'après une définition présente sur le site du gouvernement, "la laïcité n'est pas une opinion parmi d'autres mais la liberté d'en avoir une. Elle n'est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes". Tout le monde ne l'interprète pas de la même manière Concrètement, grâce à la laïcité, les citoyens français sont libres de penser ce qu'ils veulent, d'être croyants ou non et de choisir une religion. "Ce principe de laïcité est inscrit dans la loi depuis 1905. Depuis cette date, à l'exception de l'Alsace et de la Moselle, l'Etat ne finance plus les cultes. En ne les finançant plus, il les met tous sur le même pied d'égalité", détaille Auberie Perreaut, journaliste de France Télévisions, sur le plateau du journal de 23 Heures de franceinfo. Aujourd'hui, si ce terme fait débat, c'est parce que tout le monde ne l'interprète pas de la même manière.