Laïcité au Québec : "les anglophones semblent échapper à l’État"

·1 min de lecture

Au Québec, un nouveau rebondissement juridique permet aux enseignants des écoles anglophones de continuer à porter des signes religieux. Une décision qui accroît encore le risque de créer " un État dans l'État " au sein de la Belle Province.

Après d’âpres débats devant la Cour supérieure, le juge Marc-André Blanchard, partisan du multiculturalisme, a invalidé en partie la loi 21 relative à la laïcité au Québec. Cette loi ne s’appliquera pas aux élus de l’Assemblée nationale - qui peuvent donc continuer de porter des signes religieux - ni aux enseignants travaillant dans des commissions scolaires anglophones. Explications avec Guillaume Rousseau, professeur de droit agrégé à l'Université de Sherbrooke, et avocat du Mouvement laïque québécois.Marianne : Quel regard portez-vous sur la décision du juge Blanchard ? Équilibre ou partitionnisme culturel comme on l’entend au Québec ?Guillaume Rousseau : Commençons par souligner les aspects positifs de ce jugement. Celui-ci reconnaît que la loi 21 est conforme aux grands principes constitutionnels de primauté du droit et d’indépendance judiciaire notamment. Plusieurs arguments des opposants à la loi sont rejetés. Ceci étant dit, il est problématique que les commissions scolaires anglophones, par exemple, soient exclues des règles en matière de laïcité." Des experts avaient montré les bienfaits, pour les élèves, de l’absence de signe religieux Mais ces interventions n’ont pas été prises en compte. "Des commentateurs parlent...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?