L2: Bordeaux sanctionné d'une relégation administrative en troisième division

Le club de Bordeaux, relégué en Ligue 2 sportivement à l'issue de la saison 2021-2022, a été sanctionné d'une rétrogradation administrative en National, l'équivalent de la troisième division, une décision dont le club va faire appel, a annoncé mardi la Ligue de football professionnel.

La LFP a rendu publique cette décision après examen financier du club girondin, propriété de l'homme d'affaires Gerard Lopez, par la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG).

Bordeaux a dans la foulée annoncé son intention de faire appel de cette décision, apprise avec "consternation", selon un communiqué.

"Cette décision brutale --après une audition de près de deux heures qui s’est déroulée dans de bonnes conditions-- prive le club de (la possibilité de) poursuivre la mise en œuvre de la stratégie d'assainissement de sa situation financière et d’écrire une nouvelle page de l’histoire du FC Girondins de Bordeaux", déplore le club.

Bordeaux est en proie à des difficultés financières récurrentes et n'a pas su rassurer la DNCG, gendarme financier de la Ligue française. Ces déboires s'ajoutent à une saison sportive catastrophique, terminée à la dernière place de Ligue 1, avec une relégation inédite depuis 1991-92.

Ces développements interviennent un an après l'arrivée de Gerard Lopez à la tête des Girondins. Le dirigeant hispano-luxembourgeois avait débarqué à l'été 2021 en sauveur à la tête de Bordeaux, malgré une image brouillée notamment par la fin de sa période lilloise -- il avait été évincé du LOSC pour des problèmes financiers.

Hasard du calendrier, la Ligue a annoncé mardi que la DNCG n'avait pris "aucune mesure" à l'encontre du club lillois.

Le feu vert a également été donné pour Amiens, Caen et Saint-Etienne en Ligue 2, ainsi que pour le Red Star en National.

En revanche, le FC Annecy (L2) est lui concerné par un "encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations", selon la Ligue.

jta-rap/mdm/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles