L1: Gerson sauve Marseille, Rennes s'accroche au podium, Bordeaux coulé

·4 min de lecture
Le Marseillais Dimitri Payet tire au but sur le terrain de Reims, le 24 avril 2022 (AFP/FRANCOIS NASCIMBENI) (FRANCOIS NASCIMBENI)

Providentiel Gerson! Avec un but déroutant du Brésilien, Marseille a dompté Reims (1-0) dimanche pour consolider sa deuxième place de Ligue 1 devant Rennes, tombeur de Lorient (5-0). En bas de tableau, victoire échevelée de Nantes contre Bordeaux (5-3), en perdition, tout comme Metz.

- Marseille cravache, Rennes se relance -

Un passement de jambes déconcertant, un crochet inspiré, un tir malin (83e), et Gerson a libéré l'OM pour faire plier Reims, qui défendait avec acharnement en clôture de la 34e journée.

Ce succès, lent à se dessiner, a été célébré avec effusion par les Marseillais au stade Auguste-Delaune: il permet à l'équipe de Jorge Sampaoli de conserver son matelas de six points à la deuxième place, derrière l'intouchable Paris SG, sacré samedi champion de France pour la dixième fois.

C'est une belle revanche pour Gerson, onéreuse recrue du mercato estival longtemps ciblée par les critiques avant de s'imposer.

Et cela lance parfaitement la folle semaine de l'OM, qui va disputer une demi-finale européenne contre le Feyenoord Rotterdam en Ligue Europa Conférence (28 avril, 5 mai), entrecoupée d'un choc contre Lyon dimanche prochain en L1.

Derrière les Marseillais (65 pts), seuls Rennes et Monaco (59 pts) semblent rester à portée de la deuxième place, directement qualificative pour la prochaine Ligue des champions.

Après deux défaites contre des adversaires directs, Rennes a enfin repris sa marche en avant aux dépens de Lorient, malgré l'exclusion du défenseur rennais Nayef Aguerd à l'heure de jeu.

"On a montré après deux résultats négatifs qu'on était capable de réagir. C'est une forme de caractère qui commence à se dégager de l'équipe", a savouré l'entraîneur rennais Bruno Genesio.

Le onze rennais a enfin livré un match défensivement maîtrisé, tout en conservant sa verve offensive habituelle, concrétisée par des buts de Benjamin Bourigeaud (17e) et Martin Terrier (19e), son 21e cette saison en L1.

Puis Hamari Traoré (47e) et Flavien Tait (79e) ont alourdi la marque, avant que Gaëtan Laborde ne mette fin à sa disette (90e+3) après huit matches sans marquer.

- Nice in extremis, Strasbourg surpris -

Nice a renoué avec le succès en domptant difficilement Troyes (1-0) sur un but de Khéphren Thuram (90e+4), grimpant à la cinquième place.

Ce match terne n'a pas tout réglé mais il permet au moins aux Niçois (57 pts) de se replacer dans la course à l'Europe, en embuscade à deux longueurs de la 3e place et devant Strasbourg (56 pts), refroidi 1-0 par un but de Zeki Celik (87e) à Lille.

Le club nordiste (9e) garde l'espoir fou d'accrocher l'Europe alors que l'équipe alsacienne, qui était invaincue depuis trois mois, voit sa belle série s'interrompre. Les Strasbourgeois devront rebondir vendredi prochain face au Paris SG, peut-être démobilisé.

- Bordeaux et Metz s'enfoncent, Clermont s'arrache -

Scénario ébouriffant mais cruel pour les Girondins, avant-derniers de Ligue 1, qui ont gaspillé par deux fois leur avantage avant de s'incliner 5-3 à Nantes dans un match fou. Les joueurs de David Guion stagnent en position de relégable à quatre journées de la fin, avec quatre points de retard sur le barragiste Saint-Etienne et six longueurs sur la dix-septième place...

Les Girondins ont pourtant mené 2-0, puis 3-2 au stade de la Beaujoire, mais les Nantais se sont imposés au forceps alors que Jimmy Briand a raté le penalty de l'égalisation bordelaise à 4-4 (87e).

De même, la situation semble très compromise pour Metz, qui n'a plus gagné depuis trois mois: la lanterne rouge (24 pts) a encore chuté à domicile, cette fois contre Brest (1-0), stagnant à sept longueurs des Stéphanois. Leur relégation pourrait être actée dès la prochaine journée.

"On avait les moyens de se maintenir et je n'ai pas su tirer le maximum du groupe. Je le prends sur moi: on aurait dû faire mieux", a commenté l'entraîneur Frédéric Antonetti, semblant ne plus croire au maintien.

Dans ce contexte, le point du nul arraché par Clermont (17e, 33 pts) contre Angers (2-2) a des airs d'excellente opération pour les Auvergnats.

jed/mac/bvo

VIDÉO - L1: dixième titre record pour le Paris SG, champion boudé par ses supporters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles