L1: avec Mbappé buteur, le Paris SG prolonge son invincibilité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sans Lionel Messi ni Neymar, ménagés, le Paris SG a poursuivi à Brest son sans-faute en Ligue 1 (4-2), vendredi, avec le premier but de la saison de Kylian Mbappé.

Ni les nuages gris du Finistère, ni la furia de "Pirates" qui ont cru jusqu'au bout pouvoir égaliser, n'ont entamé le moral au beau fixe du PSG.

Le club de la capitale est resté imperturbable à la pression folle de Brestois pas loin du 3-3, à l'image d'Angel Di Maria, qui a marqué d'un lob osé pour sceller le sort du match (90e).

Son geste de grande classe a conclu une nouvelle soirée spectaculaire d'une équipe qui n'a pas eu besoin de toutes ses stars pour faire le show.

Avant le bouquet final, Ander Herrera (23e), Mbappé (36e) et Idrissa Gueye (73e) ont posé plus tôt les bases d'un troisième succès en autant de journées.

Certes, vu les immenses moyens et ambitions du PSG, le carton plein à ce stade du Championnat ne représente pas grand-chose pour un club qui veut tout gagner cette saison.

- Sans Messi -

Mais cela fait deux ans qu'il ne l'avait plus réussi, preuve de la bonne dynamique que l'entraîneur Mauricio Pochettino est en train de créer.

"Poche" a vu ses joueurs presser haut l'adversaire, et porter un danger constant sur le but brestois, notamment en première période.

Mais à nouveau, la défense a cédé, en l'absence de son habituel patron, Marquinhos, remplaçant.

Brest en a profité par Franck Honorat (42e) et Steve Mounié (85e) pour s'offrir un "money time" de folie.

Dans un stade bouillant, les cinq minutes qui ont suivi le 3-2 ont été intenses, notamment pour Abdou Diallo qui a subi dans son couloir gauche les assauts de Romain Faivre.

"On les a sentis fébriles. Comme toutes les équipes, ils ont paniqué un peu, quand on est revenu à 3-2. Mais ils ont une telle force de frappe en attaque. Ils n'auront pas de soucis cette saison", a dit Mounié.

Avec cinq buts encaissés depuis le début du Championnat, il s'agit du pire total parisien de l'ère qatarienne démarrée 2011.

"A choisir le résultat du match, je préfère ne pas concéder de but (que gagner 4-2)", a reconnu Pochettino.

"Il y a des choses pour s'améliorer en attaque et en défense. Nous avons besoin de plus d'automatismes offensifs pour créer des espaces face à des blocs bas. En défense, nous devons empêcher le jeu de transition qui peut faire mal", a-t-il poursuivi.

La prochaine étape du show PSG est prévue à Reims, dimanche prochain, où Messi pourrait faire ses débuts.

Il aura à ses côtés un Mbappé en jambes, qui a marqué dans le Finistère son premier but de la saison.

Deux fois passeur décisif contre Strasbourg (4-2) le week-end dernier, "Kyky" a repris le rôle de buteur qu'il adore. Il a placé une tête opportuniste, à la retombée du tir dévié de Georginio Wijnaldum.

- Di Maria buteur -

A ses côtés, Mauro Icardi a gâché une occasion en or d'ouvrir le score (21e), son pied manquant le ballon au moment de son duel face à Marco Bizot.

Heureusement pour le PSG, Herrera a trouvé la mire deux minutes plus tard, d'une reprise de 25 mètres.

Ce but, son premier en Ligue 1 depuis fin octobre 2020, récompense le bon début de saison du milieu espagnol, qui a montré sa qualité en l'absence de plusieurs cadres durant l'été.

Deux d'entre eux ont signé leur retour à Brest: Gueye et Marco Verratti.

Le Sénégalais, qui a contracté le coronavirus fin juillet, a célébré son retour d'un coup de canon de 40 mètres.

Le "Petit Hibou" a, lui, disputé son premier match depuis la finale de l'Euro gagnée avec l'Italie, le 11 juillet. Il a joué 70 minutes dans son style, avec une activité incessante et... un carton jaune.

En attaque, Di Maria a aussi fait sa réapparition, en remplacement de Mbappé pour les dix dernières minutes. Avec un but, suivi d'une grande accolade avec Pochettino, pour dire que, lui aussi, veut sa place aux côtés du show Messi, Neymar et Mbappé qui se prépare.

ah/bvo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles