L1: dernier jour de mercato, ultimes bonnes affaires à faire ?

Le compte à rebours est enclenché pour le marché des transferts qui s'annonce animé jusqu'à la clôture jeudi à 23h00, les clubs de Ligue 1 étant à l'affût d'achats de dernière minute et d'ultimes opportunités, dans le sens des arrivées comme des départs.

Pendant que la planète football s'agite et guette le sort qui sera réservé à Cristiano Ronaldo, désireux de quitter Manchester United mais toujours sans prétendant à son goût, les équipes de Ligue 1 tentent de flairer le bon coup jusqu'au coup de sifflet final de ce mercato estival.

Du mastodonte parisien aux formations de bas de tableau, tout le monde espère réaliser la bonne affaire dans un rituel pas toujours maîtrisé par les principaux acteurs de cette journée pas comme les autres, les agents et les directeurs sportifs.

A Paris, l'essentiel du travail a déjà été effectué par le conseiller football Luis Campos, chargé de régénérer l'effectif des champions de France et de solder l'ère Mauricio Pochettino, remplacé cet été sur le banc par Christophe Galtier.

Après la prolongation de contrat en grande pompe de Kylian Mbappé jusqu'en 2025, le PSG a enrôlé les milieux Vitinha, Renato Sanches et Fabian Ruiz, le défenseur Nordi Mukiele ainsi que l'attaquant Hugo Ekitike et espère conclure son marché avec un élément offensif (Carlos Soler) et un défenseur, en rêvant toujours de Milan Skriniar (Inter Milan).

Mais c'est surtout au rayon cessions que Paris s'est pour une fois distingué. Antero Henrique, ex-directeur sportif du club mandaté pour trouver un point de chute aux nombreux joueurs jugés indésirables, a quasiment vidé le "loft parisien" (Kehrer, Herrera, Wijnaldum, Dina-Ebimbe, Areola, Paredes), en attendant de régler définitivement les cas Idrissa Gueye, Julian Draxler et Mauro Icardi.

- L'OM très actif -

Marseille a également été très actif et le nouveau technicien Igor Tudor, nommé après la démission surprise de Jorge Sampaoli, peut s'appuyer sur les jolis coups réussis par la direction et le président Pablo Longoria (Alexis Sanchez, Jordan Veretout, Jonathan Clauss, Eric Bailly, Nuno Tavares).

Le Croate compte réussir une dernière bonne affaire avec "un joueur derrière les attaquants", la piste de l'Ukrainien Ruslan Malinovskyi (Atalanta Bergame) semblant compliquée.

En attendant de dénicher cet oiseau rare, l'OM, en manque de liquidités, a profité de ce mercato pour dégraisser l'effectif grâce à une série de prêts (Arkadiusz Milik, Kevin Strootman, Paul Lirola, Luis Henrique), comme le PSG, et souhaite compléter cette liste avec Bamba Dieng ou Duje Caleta-Car.

Le voisin méditerranéen, l'OGC Nice, n'a pas non plus chômé. Après le départ de Galtier à Paris et la signature de Lucien Favre, le club détenu par le géant pétrochimique Ineos s'est offert un beau lifting avec huit nouveaux joueurs, dont Nicolas Pépé, Aaron Ramsey, Kasper Schmeichel et Sofiane Diop, tout juste débarqué lundi en provenance de Monaco.

Un mouvement de dernière minute pourrait intervenir au poste d'avant-centre puisqu'un échange est envisagé entre Amine Gouiri, 22 ans, et le Rennais Gaëtan Laborde, de six ans son aîné.

Lyon, entré dans l'orbite de l'homme d'affaires américain John Textor, a lui a priori fini ses emplettes.

Le club, toujours présidé par Jean-Michel Aulas et qui cherche à se relancer après une piteuse saison (8e de L1, pas de qualification européenne), s'est surtout distingué en rapatriant deux glorieux anciens, Alexandre Lacazette (Arsenal) et Corentin Tolisso (Bayern Munich), et en faisant partir le Brésilien Lucas Paqueta à West Ham pour plus de 61 millions d'euros.

kn/jed/hpa