L’Union européenne devrait accorder le statut de candidat à l'Ukraine

L’Union européenne devrait accorder le statut de candidat à l'Ukraine

L'accord semble fait. L'Ukraine devrait obtenir lors du sommet européen à Bruxelles le statut de candidat à l'adhésion à l'UE. Les chefs d'Etat et de gouvernement sont décidés à envoyer un message fort pour soutenir Kyiv face à l'invasion menée par la Russie.

"C’est important et on veut donner ce signal politique qui est symboliquement très fort. Je pense que la population ukrainienne se bat pour nos valeurs", souligne à son arrivée le Premier ministre belge Alexander De Croo.

Pour parvenir à ce compromis, il a fallu dépasser les réserves de certains Etats membres comme les Pays-Bas qui saluent les conditions qui encadrent ce statut de candidat.

Malgré les interrogations de certaines capitales, l'Union presse le pas pour soutenir l'Ukraine. Mais les dirigeants devraient aussi rappeler fermement qu'il ne s'agit que de la première marche pour entamer les négociations, qui peuvent durer des années avant de rejoindre éventuellement le projet commun. L'ouverture de la procédure n'est pas synonyme de succès.

"Il y a des conditions préalables afin de faire du rêve d'adhésion à l'Union européenne une réalité. Ces conditions préalables sont liées à la réforme de la justice, à réduire l'influence des oligarques dans le pays, lutter contre la corruption", précise le président lituanien Gitanas Nausea.

Les dirigeants de l'Union devraient aussi accorder le statut de candidat à la Moldavie. En revanche les 27 devraient appeler la Géorgie à poursuivre ses efforts de réforme.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles