L’Union européenne demande des explications sur des restrictions de circulation jugées disproportionnées

·2 min de lecture

Six pays, à savoir l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la Suède et la Hongrie, sont dans le viseur de la Commission européenne. Ils ont dix jours sur des restrictions de circulation liées au Covid-19 que l'instance juge disproportionnées : ces pays appliquent des restrictions plus dures que celles recommandées par l'UE, dont des interdictions d'entrer sur leur territoire. Des lettres en ce sens leurs ont été envoyées : elles pointent "un risque de fragmentation, d'entraves à la libre-circulation, de perturbation des chaînes de production", selon le porte-parole de la Commission.

Les restrictions doivent être "non discriminatoires et proportionnées", insiste la Commission, qui appelle les gouvernements concernés à "s'aligner" sur les recommandations communes approuvées il y a quatre mois par les Vingt-Sept. Le dirigeants de l'UE s'entretiendront de la coordination de la lutte contre la pandémie lors d'un sommet spécial en visio-conférence jeudi et vendredi. Les Etats visés ont dix jours pour répondre à la Commission, qui n'exclut pas d'enclencher des procédures d'infractions à leur encontre. Dans une autre lettre envoyée la semaine dernière à l'ensemble des Etats membres, la Commission avait déjà exhorté les Vingt-Sept à éviter les fermetures de frontières et les interdictions générales de voyage.

>> A lire aussi - Coronavirus : l'Allemagne annonce de nouvelles mesures pour un confinement partiel

La difficile coordination sur ces restrictions était mardi au menu d'une réunion des ministres des Affaires européennes des Vingt-Sept, avant un sommet jeudi des chefs d'Etat et de gouvernement. En Belgique, tous les voyages non essentiels depuis et à destination du pays sont interdits depuis le 27 janvier. La mesure, prolongée jusqu'au 1er avril, est jugée problématique par la Commission, qui lui reproche d'ignorer la situation épidémiologique des régions de provenance ou de destination. De son côté, l'Allemagne filtre drastiquement depuis mi-février les passages (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brexit : un délai accordé à l'Union européenne pour ratifier l'accord
Pôle emploi : une prime de 900 euros versée par erreur à près de 40.000 personnes
“Le Royaume-Uni a les moyens de rebondir"
L'US Air Force développe des satellites détecteurs d'armes hypersoniques
Les saisies de contrefaçons en hausse de 20% en France