L’Union européenne accorde le statut de candidat à l'Ukraine

C'est fait. L'Union européenne accorde à l'Ukraine le statut de candidat à l'adhésion. Réunis à Bruxelles, les 27 chefs d'Etat et de gouvernement évoquent un moment historique. Ils envoient aussi un message fort de soutien à Kyiv, quatre mois après le début de l'invasion lancée par la Russie.

C’est "un message très fort, cohérent avec ce que notre Europe, depuis le premier jour du conflit a su faire : réagir de manière rapide, historique et unie par les sanctions, deux jour après, à six reprises, par le soutien macro-économique, militaire, financier à l'Ukraine, et maintenant par ce geste politique", souligne le président français Emmanuel Macron.

Le président ukrainien a immédiatement réagi. "C'est notre victoire. Nous l'attendions depuis 120 jours et pendant 30 ans", explique Volodymyr Zelensky.

Lors du sommet, les responsables européens ont aussi décidé d'accorder à la Moldavie le statut de candidat à l'adhésion. Les 27 tendent la main à cet ancien pays de l'Union soviétique, frontalier de l'Ukraine et menacé de déstabilisation par la guerre.

Depuis le début du conflit en Ukraine, l'Union presse le pas dans sa procédure de décision. Désormais les deux candidats vont devoir mettre en œuvre des réformes avant de pouvoir entamer les négociations d'adhésion. La lutte contre la corruption et le renforcement de l'Etat de droit font partie des dossiers prioritaires.

"Je suis convaincue qu'ils avanceront le plus rapidement possible et travailleront autant que possible pour réaliser les réformes nécessaires", estime la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

A l'issue de ce sommet, un pays reste toutefois hors de la trajectoire européenne. La Géorgie devra encore patienter avant de se rapprocher formellement de l'UE.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles