L’Ukraine ne fera aucune concession territoriale à la Russie selon le président de la Rada

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invité à Paris par le président du Sénat français Gérard Larcher, le président du Parlement ukrainien Rouslan Stefantchouk a martelé le même message que le président Zelensky : l’Ukraine ne fera aucune concession territoriale à la Russie.

C’est en tenue kaki qu’il est venu s'exprimer, dans l’un des salons dorés du Sénat français. Stature imposante, barbe taillée de près, Rouslan Stefantchouk l’affirme d’emblée : il est hors de question de céder le moindre arpent de terre à la Russie. « Jamais l’Ukraine ne cédera sur son intégrité territoriale. Dès lors, toutes les questions portant sur une éventuelle cession de la Crimée ou du Donbass sont vides de sens. Car ces régions font partie intégrante de notre pays, comme la Provence ou la Bourgogne font partie intégrante de la France », assure le président de la Rada ukrainienne.

La France est critiquée en Ukraine pour son attitude jugée ambivalente face au Kremlin. En cause, l’appel lancé par Emmanuel Macron à ne pas « humilier la Russie ». Le président de la Rada botte en touche : « personne ne pourra humilier davantage la Russie que ne l’a fait Vladimir Poutine lui-même. C’est lui qui a mis son propre pays au ban de la communauté internationale et c’est à cause de lui que l’État russe s’affaiblit. Et c’est aux Russes eux-mêmes de décider s’ils continuent de l’accepter ou s’ils résistent en cessant d’avoir peur. »

L'Ukraine veut un statut de candidat à l'adhésion à l'UE

À l'issue de sa visite, Rouslan Stefantchouk a invité le président du Sénat français à se rendre en Ukraine. Gérard Larcher a répondu qu'il se rendrait « prochainement » à Kiev, et qu'il rendrait compte de cette visite au président français Emmanuel Macron.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles