L’Ukraine annonce des avancées significatives dans sa contre-offensive dans le Sud et l’Est

Le gouvernement ukrainien a annoncé mardi 6 septembre que ses forces armées étaient passées à l’attaque non seulement dans la région de Kherson, mais aussi dans le Donbass et dans la région de Kharkiv, au nord-est du pays. Le lendemain matin, plusieurs sources annoncent que des localités dans le Sud et dans l’Est auraient été libérées des forces d’occupation pro-Moscou.

Après que des soldats ukrainiens ont hissé dimanche le drapeau jaune et bleu sur le toit de l’hôpital de Vyssokopillia, dans la région de Kherson, des membres des forces armées ukrainiennes rompent le silence informationnel demandé par leurs officiers. Ils postent sur les réseaux sociaux des vidéos dans des localités fraîchement reprises aux Russes, rapporte notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan.

Selon les cartes de l’Institut pour l’étude de la guerre, un centre d’études américain aux analyses souvent très fiables, l’armée de Kiev aurait progressé en profondeur sur la rive gauche du Dniepr, créant une poche de territoire libéré. À terme, le secteur tenu par les Russes pourrait être scindé en deux.

Deuxième contre-offensive


Lire la suite sur RFI