Avec l’UFC Paris, le MMA français veut frapper très fort

La capitale française s’apprête à accueillir, pour la toute première fois, la plus grande ligue mondiale d’arts martiaux mixtes (MMA). Deux ans seulement après sa légalisation en France, la pratique du MMA connait un nouveau tournant : se démocratiser et convaincre les plus sceptiques. Dans une salle parisienne du 10e arrondissement, les pratiquants attendent beaucoup de cette soirée qui pourrait marquer l’histoire de la discipline.

Par Sophiane Amazian,

Alors que les rayons du soleil percent les grandes fenêtres de la salle du Maccabi Paris, faisant grimper la température et la moiteur des tatamis, les cinquante pratiquants du cours de MMA, par groupe de deux, tentent de reproduire l’exercice de l’entraîneur, faire chuter son adversaire. Parmi eux, Romain, 25 ans, se distingue. Tout de noir vêtu, le jeune homme fait parler son expérience, cinq ans de MMA, pour dominer son vis-à-vis. Fan d’UFC de la première heure, Romain est impatient de suivre l’événement parisien à la télévision. « C’est tout simplement super. On n’a pas pu s’adapter avec le Covid et donc accueillir ce genre d’événement », explique-t-il avant d’ajouter : « Ça va peut-être montrer aux gens qui sont encore réfractaires à cette discipline, que c’est un sport, tout comme la natation ou la boxe. »


Lire la suite sur RFI