L’UE s’attend à "un tableau mitigé pour 2023"

L’UE s’attend à "un tableau mitigé pour 2023"

L’année 2022 a bouleversé le continent européen. La Russie a envahi l’Ukraine et a ouvert une période d’incertitude pour l’UE. Le conflit est responsable de la mort de milliers de personnes civiles et militaires. Les combats ont aussi provoqué le déplacement de millions d’Ukrainiens.

Cette guerre a fragilisé les économies européennes affaiblies par la pandémie de covid-19 et a provoqué la panique sur les marchés énergétiques provoquant une hausse des coûts.

Dans ce contexte, le Commissaire européen en charge de l’Economie, reste prudent sur les perspectives en 2023.

"Si nous ne parvenons pas à mettre un terme à la guerre, les risques énergétiques pour l'hiver prochain, je ne parle de celui en cours, mais l'hiver prochain pourrait être plus difficile que ce que nous connaissons actuellement. Nous avons donc un tableau mitigé pour 2023. Pour la deuxième partie de 2023 nous pourrions avoir une meilleure situation que maintenant", explique Paolo Gentiloni.

Pour la benjamine du Parlement européen, Kira Marie Peter-Hansen, la priorité sera la mise en œuvre des engagements climatiques.

"Avec la guerre menée par la Russie et la crise énergétique, cela devient encore plus difficile qu'avant. Mais ce sont toujours des crises qui nous touchent tous. C'est donc un sujet sur lequel nous devons trouver des solutions durables", souligne l’eurodéputée écologiste.