L’UE risque de manquer de métaux pour sa transition énergétique selon un rapport

·1 min de lecture

Aura-t-on les métaux nécessaires pour la transition énergétique ? Un nouveau rapport publié ce lundi 25 avril annonce que l’Union européenne pourrait avoir des pénuries d'ici à 2030 de certains métaux comme le lithium, le cobalt ou le nickel, et qu'elle doit rapidement se réapprovisionner pour pouvoir assurer la transition énergétique qu'elle espère.

L'Union européenne veut se tourner vers les énergies vertes et cela demande beaucoup de métaux différents. Les chercheurs de l'université KU Leuven ont calculé que pour atteindre la neutralité carbone en 2050, l'UE aura besoin par exemple de 35 fois plus de lithium qu'aujourd'hui. Il faudra aussi 26 fois plus de terres rares, deux fois plus de nickel, et plus d'aluminium. Or, ces métaux sont indispensables pour construire nos équipements de demain : des voitures électriques, aux rotors d'éoliennes en passant par les panneaux solaires.

Le risque, c'est de remplacer notre dépendance aux hydrocarbures, par une autre dépendance à ces métaux. Pour l'aluminium ou le nickel, l'Europe compte beaucoup sur la Russie qui est un gros exportateur mondial. Et la Chine ou l'Indonésie devraient dominer le raffinage de métaux pour batteries dans les dix prochaines années.

Des métaux réutilisables

Alors le rapport est formel : il faut construire très vite ses propres chaînes d'approvisionnement, pour être moins dépendant d'ici à 2030. Mais il y a une bonne nouvelle quand même : contrairement aux combustions fossiles, les métaux, eux, sont réutilisables.

Et le manque européen pourrait aussi être couvert par le recyclage. Ainsi, d'ici à 2050, les métaux recyclés pourraient équiper les trois quarts des batteries des véhicules faits en Europe.

À écouter: Métaux stratégiques: la transition énergétique en jeu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles