L’UE prête à «une réforme structurelle» pour enrayer la flambée des prix de l’électricité

L'UE a annoncé lundi préparer « une intervention d'urgence » sur le marché de l'électricité pour limiter les factures des Européens, et planche sur « une réforme structurelle » afin d'endiguer l'envolée des prix, sous la pression des États membres.

Une telle réforme du marché commun de l'électricité, réclamée de longue date par la France mais qui divisait les Vingt-Sept, sera au menu le 9 septembre à Bruxelles d'une réunion des ministres de l'Énergie de l'UE, qui devraient aussi se pencher sur la proposition par plusieurs États d'un plafonnement des prix.

« La flambée des prix de l'électricité montre clairement les limites du fonctionnement actuel du marché. Celui-ci avait été conçu dans un contexte très différent », a reconnu Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, lors d'une conférence à Bled en Slovénie. « C'est pourquoi nous travaillons en ce moment à une intervention d'urgence et à une réforme structurelle du marché », où les prix de l'électricité sont étroitement corrélés aux cours du gaz, a-t-elle ajouté, sans plus de précisions.

La République tchèque, qui assure la présidence tournante du Conseil européen jusqu'à la fin de l'année, propose une réunion extraordinaire des ministres de l'Énergie. Le sujet du découplage du prix du gaz et de l'électricité devrait être à l'ordre du jour. Ce découplage est entre autre réclamé par le chancelier autrichien, Karl Nehammer, qui a appelé dimanche 28 aout les 27 « à s'unir pour arrêter immédiatement l'explosion des prix ».

En pleine campagne électorale, tous les partis réclament des mesures d'aide exceptionnelles. Mais le chef du gouvernement sortant, Mario Draghi, n'a aucune intention de creuser le déficit budgétaire.


Lire la suite sur RFI