L’Otan (dont la France) avance masquée en mer de Chine

·1 min de lecture

La France a récemment envoyé deux navires de sa marine nationale participer à des manœuvres militaires conjointes avec les États-Unis, le Japon et l'Australie en mer de Chine Orientale.

Voici peu, deux bâtiments phares de la marine nationale – le porte-hélicoptères amphibie Tonnerre et la frégate Surcouf – ont été aperçus loin des côtes hexagonales, en mer de Chine orientale. L’un et l’autre participaient, avec les armées américaine, nippone et australienne, à des manœuvres militaires. Sur une base de la région de Nagasaki, puis au large de Kagoshima, un groupe de légionnaires français, de marines américains et de soldats japonais devaient partir à la reconquête d’une île de l’archipel par une puissance ennemie non désignée mais facilement identifiable, ne serait-ce qu’en raison du nom de la mer.C’est la première fois que des soldats français participent à de telles opérations dans cette partie du globe, avec la Chine en ligne de mire. Certes, aucun document officiel ne désigne Pékin. Les pays concernés se contentent de faire référence à un " Indo-Pacifique libre et ouvert " ce qui ne mange pas de riz. En effet, le concept dont se réclame Emmanuel Macron ne brille guère par sa substance, sauf à s’aligner derrière les États-Unis pour tenter de faire contrepoids à un empire du Milieu aux limites géographiques fort incertaines.Pas une menaceReste à savoir s’il est de bon aloi de narguer Pékin et de jouer au bras de fer militaire dans cette zone géographique, sous...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Origine mystérieuse du Covid-19 : "Il ne faut pas oublier tout ce dont la nature est capable"

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Haïti : un gang suspecté de l'enlèvement de sept religieux catholiques, dont deux Français

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles