“L’or résiste à la hausse des taux, c’est un signe que le risque de récession monte”

Faiblesse du marché de l’or en août, les cours du métal jaune reculant de 1,5% (en dollars) et ceux des sociétés cotées de mines aurifères de 6%. A noter cependant une fin de mois plus constructive grâce notamment aux premiers signes d’un ralentissement de l’inflation et du marché de l’emploi aux USA. La question centrale est maintenant de savoir si cela constitue les prémices d’une récession à venir ou d’un simple ralentissement économique. En effet, l’or est généralement l’un des actifs les plus performants en période de récession. Sa résilience récente face à la hausse des taux réels est un autre signe - avec la détérioration des données économiques - que les risques de récession augmentent. Si l’on regarde les récessions précédentes, l’or réalise généralement les meilleures performances parmi les principales classes d’actifs (actions, obligations, dette d’entreprise et matières premières).

De fait, si la période estivale s’est finalement révélée décevante eu égard à la saisonnalité souvent plus positive, il convient de souligner la relative bonne résistance du marché en dépit d’un environnement qui demeure particulièrement adverse. A commencer par celui des taux réels (les taux moins les anticipations d’inflation à moyen terme, NDLR) à 10 ans des Etats-Unis, qui ont continué de se tendre, atteignant un plus haut depuis 2009 à 2%, avant de terminer le mois à 1,85% (+0,27 point depuis fin juillet). Mais aussi celui du dollar américain, qui a regagné des couleurs en août, regagnant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite