Guerre Ukraine : les premiers évacués d’Azovstal attendus à Zaporijjia

Le complexe sidérurgique Azovstal à Marioupol, en Ukraine. 
Le complexe sidérurgique Azovstal à Marioupol, en Ukraine.

Les autorités ukrainiennes prévoient de nouvelles évacuations d'habitants de Marioupol lundi, après une première opération qui a sorti une centaine de civils de l'usine Azovstal, assiégée par les forces russes dans ce port stratégique du sud-est de l'Ukraine. Selon le ministère russe, « ceux qui souhaitaient partir vers les zones contrôlées par le régime de Kiev ont été remis à des représentants de l'ONU ». « Le 2 mai, l'évacuation à Marioupol commence à 7 heures (4 heures GMT). Point de collecte-Centre commercial Port City », a annoncé sur Telegram Pavlo Kirilenko, gouverneur régional de Donetsk, dans la nuit de dimanche à lundi.

« Aujourd'hui, pour la première fois depuis le début de la guerre, ce couloir humanitaire vital a commencé à fonctionner. Pour la première fois, il y a eu deux jours de vrai cessez-le-feu sur ce territoire », a déclaré dimanche soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans un message diffusé par vidéo. « Plus d'une centaine de civils ont déjà été évacués, tout d'abord des femmes et des enfants », a précisé le président, ajoutant que les premiers évacués arriveraient à Zaporijia, ville située à l'ouest de Marioupol, lundi matin. La vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, a cependant rappelé que « des centaines de civils restent bloqués à Azovstal ».

Leur destination finale doit être Zaporijia, grande ville ukrainienne située 200 km à l'ouest de Marioupol, où ils seront accueillis demain. D'après les agences de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles