L’OCDE table sur un net ralentissement de l'économie mondiale jusqu'en 2023

AP - Michael Sohn

L’OCDE exclut le scénario de la récession, mais prévoit un net ralentissement de l’économie mondiale pour cette année et l'an prochain. Le PIB va croître de 3,1% soit à peine plus de la moitié des 5,9% réalisé l’an dernier. Le PIB pourrait rebondir modestement en 2024, constate l’Organisation de coopération et de développement économique dans ses dernières prévisions.

L’OCDE explique cet essoufflement de l’économie mondiale par l’inflation élevée et persistante qui touche l’ensemble des pays et des produits. La hausse des prix devrait en effet atteindre 8% au quatrième trimestre cette année dans les pays du G20 qui regroupe les principales économies de la planète avant de baisser en 2023 selon l’organisation.

Récession pour l'Allemagne et le Royaume-Uni

Les pays émergents d’Asie seront le moteur de la croissance, ils devraient représenter près des trois quarts de la hausse du PIB mondial en 2023, tandis que l’Europe et les États-Unis seront à la traîne. Deux grandes économies devraient pourtant tomber en récession ; l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Lutter contre l'inflation

Pour contrer la crise, l’OCDE estime que la priorité devra être donnée à la lutte contre l’inflation. Pour cela, l’organisation appelle les banques centrales à poursuivre la hausse des taux d’intérêt et prône un soutien budgétaire plus ciblé et temporaire aux ménages et aux entreprises les plus vulnérables. Le résultat de ces mesures ne sera pas ressenti avant 2024, où l'OCDE s'attend à une croissance légèrement en hausse.

À lire aussi : Allemagne: les consommateurs face à l'envolée des prix


Lire la suite sur RFI