L'"obsession" d'Emmanuel Macron, "c'est que notre pays sorte de la crise"

Clarisse Martin
·2 min de lecture
Le président français Emmanuel Macron, en visite sur le site d'ArianeGroup qui fabrique les moteurs du lanceur européen, le 12 janvier, à Vernon, dans l'Eure.  - Christophe Ena © 2019 AFP
Le président français Emmanuel Macron, en visite sur le site d'ArianeGroup qui fabrique les moteurs du lanceur européen, le 12 janvier, à Vernon, dans l'Eure. - Christophe Ena © 2019 AFP

En déplacement dans l'Eure sur le site d'ArianeGroup à Vernon, Emmanuel Macron s'est exprimé sur la gestion de la crise liée au coronavirus, avec laquelle l'exécutif est aux prises depuis désormais près d'un an.

"On gère la crise le matin, le midi, le soir"

"On gère la crise chaque jour. Le matin, le midi, le soir. C'est mon obsession. Mais mon obsession, c'est que notre pays sorte de la crise et que le jour où nous aurons réussi à endiguer ce virus, nous soyons plus forts pour pouvoir relancer encore plus vigoureusement tous les moteurs de l'économie", a déclaré le chef de l'État face à la presse.

"Nous tenons plusieurs fois par semaine des réunions, prenons des décisions. Elles sont importantes, à la fois en anticipation et en gestion parce qu'on doit tous garder beaucoup d'humilité face à ce virus qui évolue comme évolue le vivant, et donc éclairé par la science mais avec des changements (...) d'une semaine à l'autre", avait d'abord défendu Emmanuel Macron, citant les conférences de presse hebdomadaires du jeudi, qui ont vocation selon lui à faire état de la situation "avec beaucoup de pragmatisme et de clarté".

Face à la hausse de la circulation du Covid-19 après les fêtes de fin d'année, le gouvernement pourrait prendre des mesures plus restrictives. Ce mercredi, un nouveau Conseil de défense sanitaire devrait notamment se pencher sur différents scénarios, parmi lesquels l'instauration d'un couvre-feu généralisé à 18 heures sur toute la France.

Après cette visite sur le site de l'industrie spatiale, Emmanuel Macron était attendu à Tilly, pour une visite de la ferme des Ruelles, "exploitation pionnière en matière de transition écologique depuis plus de 20 ans, qui aspire à produire différemment dans une démarche favorable à la biodiversité", selon la présidence de la République, citée par l'Agence France-Presse.

Article original publié sur BFMTV.com