L’Iran revendique le tir de missiles sur Erbil, au Kurdistan irakien

© SAFIN HAMED / AFP

Les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique d'Iran , ont revendiqué ce dimanche les tirs de missiles sur Erbil, dans le Kurdistan irakien, affirmant avoir ciblé un "centre stratégique" israélien et menaçant l'Etat hébreu de nouvelles opérations "destructrices". Les autorités du Kurdistan irakien (nord) avaient auparavant indiqué que "12 missiles balistiques" tirés "hors des frontières de l'Irak, et plus précisément de l'Est", avaient visé dimanche le consulat américain à Erbil, sans faire de victime.

"Des allégations sans fondements"

Sur leur site Sepah News, les Gardiens de la Révolution islamique ont affirmé que "le centre stratégique de la conspiration et du vice des sionistes avait été visé par de puissants missiles de pointe." Réagissant aux accusations de Téhéran, les autorités du Kurdistan ont ensuite déclaré dans un communiqué que le site visé était un "site civil", fustigeant "une justification visant uniquement à dissimuler ce crime".

"Il s'agit d'allégations sans fondements", a assuré dimanche le gouverneur d'Erbil, lors d'une conférence de presse : "Il n'y a pas de sites israéliens dans cette région, il n'y a que le nouveau bâtiment du consulat américain." Cette attaque a lieu près d'une semaine après la mort en Syrie de deux hauts gradés des Gardiens de la Révolution, tués dans une attaque imputée à Israël.

>> LIRE AUSSI - Le vrai défi pour Joe Biden n’est pas l’Ukraine, mais l’Iran

Les autorités kurdes déplorent une "absen...


Lire la suite sur Europe1