L’introuvable premier mort du Covid en France

·1 min de lecture

Un an après le premier mort lié au Covid-19 en France, le 14 février 2020, plusieurs travaux suggèrent que des personnes ont été contaminées dès le mois de novembre 2019 en métropole. Certains témoignages font état de décès avant février, mais il est difficile de les attribuer avec certitude au virus.

" Le lendemain de cette radio faite le 3 février, le moindre effort m’empêchait de respirer. (...) Parfois, je respirais dans un râle comme une personne âgée qui a des problèmes respiratoires ", écrit un homme de 52 ans dans un mail, transféré au professeur Yves Cohen, chef du service de réanimation de l’hôpital Avicenne, à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Sa femme aurait présenté les mêmes symptômes. " Ce que l’on a ressenti alors n’avait rien à voir avec les grippes que nous avons eu par le passé ", poursuit-il.

Le 10 février 2020, son épouse décède à l’âge de 51 ans. Quatre jours avant le premier décès officiel. " Les médecins légistes ont soulevé une potentielle contamination au covid ", lit-on dans la suite du mail.Des témoignages comme celui-ci, le professeur Cohen en a reçu une dizaine, après qu'il ait annoncé la détection d'un cas positif remontant à la fin d'année 2019. Cette détection a été réalisée a posteriori, en mai 2020. Le professeur a alors analysé par PCR des échantillons datant de décembre 2019. Parmi ceux-ci, l'un était positif. Officiellement pourtant, le premier cas en France n'a été détecté que le 24 janvier, et le premier décès le 14 février. Et...

Lire la suite sur Marianne

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80

"80% de mes contrats sont tombés" : Bastien, gérant d'une boîte de sécurité privée, victime collatérale du Covid-19