L’interview d’Elise Lucet reste «une abomination » pour Roselyne Bachelot, dix ans après

Roselyne Bachelot est Ministre de la Santé du gouvernement de Sarkozy quand survient la crise de l'épidémie de grippe A. Face à la menace virale, la ministre en exercice décide de constituer un stock impressionnant de masques (1,7 milliards) et de vaccins. Finalement, la crise sanitaire s’avère mineure avec "seulement 342 décès enregistrés. Mais la facture est salée : 195 millions d’euros rien que pour les masques, mais plus d’un milliard si on ajoute l’argent investi dans l’achat massif de vaccins. Survient une pluie de critiques assassines qui s’abat sur elle. 

Dans la foulée les reproches se multiplient et accablent Roselyne Bachelot. Comme ceux d’Elise Lucet, lors d’une interview en 2010 pour France 3 que l’ex-ministre n’avait pas voulu, ni revu jusqu’à aujourd’hui. Ecoeurée par la violence de l’attaque conduite par la journaliste qui l’accuse alors d’avoir dilapidé l’argent public sous la pression des laboratoires. «Une abomination, cette interview ! Je l’avais gommée, sans doute un mécanisme d’autodéfense confie-t-elle dans un entretien au journal Le Monde. Heureusement qu’on en a encore quelques-uns de ces masques périmés, aujourd’hui. »

Roselyne Bachelot : sa revanche après le bashing

Roselyne Bachelot, aujourd’hui retirée de la vie politique et devenue chroniqueuse télé sur LCI reçoit depuis “ beaucoup de messages de sympathie, de reconnaissance écrit-elle sur son compte Twitter. Et même des excuses ! Soyez-en remerciés et pardon de ne pouvoir répondre à tous. Fille de

Retrouvez cet article sur GALA

Meghan Markle contente de ne plus remettre les pieds à Frogmore Cottage où elle se sentait "piégée"
Arthur papa confiné : cette chanson qu’il écoute en boucle avec sa fille de 4 ans
VIDÉO - Cyril Hanouna tacle sévèrement Christophe Beaugrand après leur embrouille sur Twitter
Elie Semoun très inquiet pour son père résidant dans un Ehpad
Ségolène Royal ne croit pas aux chances de François Hollande en 2022... mais aux siennes, oui !