L’interdiction des fusils d’assaut votée au Congrès américain, mais vouée à l’échec au Sénat

© Josh Morgan-USA TODAY/Sipa USA/SIPA

Le texte visant l’interdiction des fusils d’assaut, soutenu par le président démocrate Joe Biden , a été adopté, en première lecture par la Chambre des représentants avec 217 voix pour et 213 contre. Néanmoins, il semble très compliqué, voire impossible, de la faire passer au Sénat. En effet, avec les règles de majorité qualifiée à la chambre haute du Congrès, il faudrait que dix sénateurs républicains votent avec leurs 50 collègues démocrates pour bannir les fusils d’assaut. Aux États-Unis , la fracture est tellement profonde au sujet des armes, que les représentants des deux camps ne sont prêts à faire aucune concession sur le sujet. Ce vendredi, seulement deux représentants républicains ont joint leur voix à celles des démocrates.

Lire aussi - Fusillade au Texas : pourquoi Joe Biden n’a pas les moyens politiques de faire plier le lobby des armes

Pourtant, en 1994, le Congrès avait réussi à adopter une loi bannissant pour dix ans les fusils d’assaut et certains chargeurs à grande capacité. Depuis 2004, année durant laquelle cette loi s’est terminée, les ventes de ces armes, promues par les fabricants comme des « fusils sportifs », se sont envolées. Selon un rapport parlementaire, au cours des dix dernières années, ces ventes ont rapporté plus d’un milliard de dollars.

Des tueries perpétrées avec ce type d'armes

Des massacres commis avec des fusils de type AR-15 dans une école du Texas (21 morts), un supermarché fréquenté par des Afro-Américains (10 morts) et un défilé de l...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles