Tout l’intérêt du programme Artemis est de « préparer une première mission à destination de Mars »

Initiée sous la présidence Obama qui, en 2010, avait dévoilé son plan pour conquérir la Planète rouge d'ici à la décennie 2030, la volonté des États-Unis d’envoyer des humains sur Mars a été renforcée par la présidence Trump. Ce dernier a souhaité avancer à 2024 la date du retour sur la Lune pour permettre d’envoyer une première mission habitée sur Mars dès 2033.

Bien que ces deux objectifs soient élevés, tous les professionnels du secteur en sont conscients, ce planning a cela d’attrayant qu’il donne un rythme de travail : « C’est ambitieux, ça permet de se donner un calendrier, ça donne une cadence », nous explique Nicolas Maubert, conseiller Espace et représentant Cnes à l’Ambassade de France aux États-Unis.

Les Américains veulent retourner sur la Lune pour s’y installer de façon pérenne

C’est tout l’intérêt du programme Artemis qui « vise à retourner sur la Lune pour la première fois depuis 1972 » et doit également servir à « préparer une première mission à destination de Mars ». Les Américains ne veulent pas faire un « remake d’Apollo » et veulent retourner sur la Lune « pour s’y installer de façon pérenne » de façon à préparer les premières expéditions humaines à destination de Mars qui est la « justification affichée du programme Artemis ». Néanmoins, la « marche à franchir entre la Lune et Mars reste énorme », tient à souligner Nicolas Maubert.

Concept d'habitats martiens à l'étude. © Nasa
Concept d'habitats martiens à l'étude. © Nasa

Quelle stratégie pour amener des humains sur Mars ?

Pour vérifier que ce « programme et les synergies attendues entre l'exploration humaine de la Lune et de Mars seront suffisantes pour aller sur Mars », un groupe de travail s’est constitué à l’initiative d’Explore Mars, Inc. et de The American Astronautical Society. Il regroupe des industriels, des scientifiques et des représentants d’institutions concernés par l’exploration humaine de la Lune et de Mars.

Ce groupe de travail donne des avis et émet des recommandations afin de réduire les risques techniques et le...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura