L’Inserm victime d’un piratage informatique

·1 min de lecture
Une filiale commerciale de l'Inserm a déposé une plainte après une intrusion informatique dans son système de données.
Une filiale commerciale de l'Inserm a déposé une plainte après une intrusion informatique dans son système de données.

C?est une des missions de l?Inserm, l?Institut national de la santé et de la recherche médicale, sous tutelle du ministère de la Santé, quelque peu méconnues du grand public qui a fait l?objet d?une attaque informatique au mois de juin. La plainte a été déposée trois semaines plus tard. La section cybercriminalité du parquet de Paris vient d?ouvrir une enquête préliminaire pour introduction frauduleuse dans un système informatique et captation de données.

Comme l?indique le site de l?établissement public de recherche, en pointe dans ses analyses sur le Covid, « l?une des missions essentielles poursuivies par l?Inserm consiste à valoriser les travaux de ses chercheurs en accélérant leur passage du laboratoire au lit du malade et en faisant converger l?approche académique avec les stratégies industrielles. L?objectif : transformer les découvertes, les inventions ou les savoir-faire des chercheurs en innovations pour la société ».

Plainte tardive

Pour faire fructifier ses recherches, l?Inserm a créé en 2000 Inserm-Transfert, une filiale à 100 % de l?institution publique de santé. C?est cette dernière qui a été attaquée. Au service de police qui a recueilli la plainte, la direction de l?entreprise a déclaré soupçonner un vol de données numériques en vue d?une revente sur le dark web.

L?intrusion informatique a été détectée le 18 juin. Interrogé pour connaître la raison de ce délai entre la date du constat de la fraude et le dépôt de la plainte, le service communic [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles