“L’inflation française est devenue l’une des plus fortes d’Europe et le déficit public explose”

Bien loin des annonces officielles tonitruantes depuis environ un an selon lesquelles l’inflation française devait durablement baisser, cette dernière est repartie en nette hausse dès le mois d’août 2023. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : au cours du dernier mois, les prix à la consommation ont augmenté de 1% en France, ce qui porte leur glissement annuel à 4,8%, contre 4,3% en juillet. Du moins aux normes Insee. Car, aux normes européennes harmonisées, la flambée des prix à la consommation est encore bien plus forte : +1,1% sur un mois et surtout +5,7% sur un an.

Souvent présentée comme la plus faible d’Europe, l’inflation française est donc désormais supérieure à celle de la zone euro (qui s’est stabilisée à 5,3% en août) et est devenue l’une des plus élevées d’Europe. Piètre consolation, celle de l’Allemagne est encore plus soutenue avec un niveau de 6,4% en août. Mais, malheureusement pour nous, cette supériorité allemande risque de disparaître dès le mois de septembre.

En effet, dans la mesure où les prix à la consommation français ont reculé de 0,6% en septembre 2022 et où ils devraient augmenter de l’ordre de 0,2% en septembre 2023, l’inflation française du nouveau mois (qui, rappelons-le, constitue le glissement annuel des prix à la consommation) devrait avoisiner les 5,6% aux normes Insee et les 6,4% aux normes européennes, contre environ 6,2% en Allemagne.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies…) au bon moment grâce à Momentum, la lettre d’investissement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite