L’inflation sur les aliments et les matières premières va aggraver la faim dans le monde

·1 min de lecture

Alors que la faim dans le monde s'est développée depuis l'éclatement de la crise du Covid-19, le FMI tire la sonnette d'alarme ! "Sans mesures d'intervention, le déclin des revenus en 2020 et l'augmentation des prix alimentaires vont conduire à 62 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde, soit quatre millions de plus", indique le Fonds dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. L'institution relève notamment que l'indice des prix des matières premières a bondi de 29% entre août 2020 et février 2021.

Cette montée des prix, tirée par celle des hydrocarbures, a suivi l'annonce de la production de vaccins efficaces contre la pandémie en novembre. Elle s'est poursuivie en janvier malgré de nouvelles mesures de restrictions à l'activité dans le monde, qui ont affaibli la demande de pétrole brut. Les prix du pétrole seuls ont grimpé de 39% entre août et février mais si le baril de pétrole va se situer à 58,5 dollars en moyenne en 2021, il devrait redescendre à 50,7 dollars en 2025, affirme le FMI. Les cours plus hauts sont "surtout dus à une tension temporaire entre la demande et l'offre cette année", ajoute l'institution.

⋙ Les vols humanitaires de l’ONU ont du plomb dans l’aile, l’argent manque

Les prix des métaux de base, comme le cuivre ou le minerai de fer, ont bondi de 30% du fait de la reprise de l'activité industrielle en Chine et de l'optimisme autour du plan de relance budgétaire américain qui est en train d'injecter 1.900 milliards de dollars (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face à une reprise “à plusieurs vitesses” de l’économie, le FMI tire la sonnette d’alarme
Norvège : il tente de parcourir 40 km en ski pour éviter la quarantaine obligatoire
Affaire Carlos Ghosn : les faits sont prescrits, plaide Rachida Dati
#saccageParis : le hashtag sur la saleté de la capitale agace la mairie de Paris
Les plateformes d'école à la maison tombent en panne