L’Indonésie lance un visa de long séjour réservé aux riches étrangers

Photo Pixabay/cc

L’Indonésie vient d’entrer dans la course pour attirer les riches citoyens du monde amateurs de longs séjours à l’étranger, annonce Bloomberg. “Le pays va proposer des visas de ‘résidence secondaire’ valables de cinq ans à dix ans à ceux qui ont au moins 2 milliards de roupies [soit environ 130 000 euros] sur leurs comptes bancaires.”

Le nouveau visa, dont les modalités sont encore en cours de finalisation, devrait entrer en vigueur à Noël prochain. Il a été annoncé à Bali, le 13 octobre dernier, par Widodo Ekatjahjana, directeur par intérim des services de l’immigration indonésiens, qui l’a présenté comme “une incitation non fiscale” adressée aux “personnes fortunées du monde entier” ainsi qu’aux investisseurs prêts à apporter “une contribution positive à l’économie indonésienne” – actuellement la première économie d’Asie du Sud-Est. Parmi les ressortissants étrangers éligibles, sont également mentionnés les travailleurs hautement qualifiés et les retraités aisés.

L’Indonésie rejoint ainsi les pays, de plus en nombreux, qui proposent déjà des visas de long séjour susceptibles de conduire, au terme d’un certain nombre d’années de résidence, à l’acquisition de la nationalité – parmi lesquels l’Australie, le Canada, la Grèce, Malte ou encore la Nouvelle-Zélande, le Mexique et le Costa Rica. Tous ces pays cherchent à profiter d’une demande croissante, notamment de la part de professionnels qualifiés désireux de s’installer durablement à l’étranger tout en travaillant à distance, note Bloomberg.

Interrogé par The Straits Times, l’économiste Ariyo Irhamna, de l’Institut pour le développement de l’économie et des finances de Jakarta, se félicite du lancement de ce nouveau visa, soulignant que l’absence d’un visa de long séjour a pu dissuader par le passé certains candidats à l’expatriation ainsi que des entreprises étrangères prêtes à délocaliser leur siège social dans le pays.

Bloomberg souligne pour sa part que Bali, première destination locale pour les visiteurs internationaux, représente déjà une source majeure de revenus en devises étrangères pour le pays. L’annonce du nouveau visa précède d’ailleurs de peu le prochain sommet du G-20, prévu précisément à Bali en novembre prochain. Un événement qui va sans aucun doute contribuer à braquer un peu plus les projecteurs sur l’“île des dieux”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :