L’incroyable histoire de « La Vie parisienne »

·1 min de lecture
C'est dans un décor tout en poutre simili-métallique à la Gustave Eiffel évoquant tour à tour la gare Saint-Lazare, les appartements de Gardefeu, l'hôtel particulier de madame de Quimper-Karadec et le café anglais, haut-lieu du Tout Paris à partir de 1855, que se déploie cette « Vie parisienne ».
C'est dans un décor tout en poutre simili-métallique à la Gustave Eiffel évoquant tour à tour la gare Saint-Lazare, les appartements de Gardefeu, l'hôtel particulier de madame de Quimper-Karadec et le café anglais, haut-lieu du Tout Paris à partir de 1855, que se déploie cette « Vie parisienne ».

Un triomphe? Lorsque Jacques Offenbach monte La Vie parisienne, le 31 octobre 1866, le succès de sa pièce dépasse ses espérances. Deux semaines plus tôt, à la demande de ses comédiens-chanteurs, le compositeur a dû réécrire à la hâte sa partition, car deux d?entre eux cherchaient encore leur note et multipliaient les couacs, raconte Eugène Labiche, qui assiste aux répétitions. C?est amputé de plusieurs scènes que le spectacle est finalement montré au public.

Resserrée en quatre actes, au lieu de cinq initialement, cette opérette sera jouée plus de 200 fois jusqu?à l?été 1867. Entre vaudeville et opéra bouffe, La Vie parisienne sera reprise dans une partition et un livret encore raccourcis de quelque quatorze airs, à partir de 1873. Grâce au Palazzetto Bru Zane, c?est une version totalement inédite qui est aujourd?hui présentée sur la scène du théâtre des Champs-Élysées. Rien de moins que l?original de cette pièce !

Trois heures de bonheur

Alexandre Dratwicki, directeur scientifique du Palazzetto Bru Zane, centre dédié à l?étude et au rayonnement du patrimoine musical français du XIXe siècle, a reconstitué (avec Marie Humbert, Étienne Jardin et Sébastien Troester) La Vie parisienne telle qu?elle devait être créée. Mixant divers manuscrits d?orchestre conservés à la Bibliothèque nationale et compilant ces sources pour coller au livret d?origine déposé au bureau de censure de l?époque par ses auteurs, Henri Meilhac et Ludovic Halévy, ces musicologues sont parven [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles