L’immigration peut rapporter plus qu’elle ne coûte, selon l’OCDE

·2 min de lecture
Le rapport de l'OCDE souligne que l'immigration a apporté de la valeur sur le marché du travail. (Illustration)

Selon une étude de l'OCDE, le coût des immigrés pour l'État est quasi nul, et il peut même s'avérer positif pour le développement économique.

L'immigration est un sujet central en ce début de campagne présidentielle. Quelle que soit la sensibilité politique d'un candidat, il en parle. Certains, voulant que la France resserre la vis de ce côté-là, avancent le coût que représentent les immigrés pour l'État. Mais en faisant le ratio entre les contributions versées par les immigrés et les dépenses publiques de l'État, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estime, dans une étude consacrée jeudi 28 octobre à leur « impact budgétaire », que ce coût s'équilibre. Et peut même être positif.

« Dans tous les pays, la contribution des immigrés sous la forme d'impôts et de cotisations est supérieure aux dépenses que les pays consacrent à leur protection sociale, leur santé et leur éducation », écrit l'OCDE dans ce rapport qui porte sur ses 25 États membres pour la période 2006-2018.

Les personnes nées à l'étranger représentent 1,02 % du PIB

En France, par exemple, la contribution budgétaire nette des personnes nées à l'étranger est de 1,02 % du PIB, donc légèrement excédentaire, contre une moyenne de 1,56 % sur l'ensemble des pays. « Ce qui focalise le débat public, notamment en France, c'est le coût que peut représenter l'immigration en termes de dépenses sociales, de santé, etc. On montre que cette question ne devrait pas nous obséder, car, quand on fait le compte, on observe que la contribution est positive jusqu'à la prise en compte des dépenses militaires et de la dette publiq [...]

Lire la suite

VIDÉO - A Alençon, Marine Le Pen dénonce un "laxisme" politique et met en cause l'immigration :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles